Cardinal Luçon

Dimanche 3 – Nuit tranquille. + 13°. 6 h. bombes sifflent. A 9 h. avions allemands ; tirs contre eux. 10 h. avions français. Visite et confirmation à Châtillon-sur-Marne par moi ; à Passy-Grigny par Mgr Neveux. Visite à l’ambulance et aux Pères de Binson ; aux prêtres infirmiers y cantonnés. Docteur Lardenois. Reçu lettre de Meaux.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Dimanche 3 septembre

Sur le front de la Somme activité d’artillerie – surtout dans le secteur de Maurepas. Les Allemands ont dirigé des attaques violentes et répétées sur les éléments de tranchées conquis précédemment par nous au sud d’Estrées.
En Champagne, des reconnaissances allemandes ont été dispersées à la grenade à l’ouest d’Auberive et au sud de Tahure.
Sur la rive droite de la Meuse, nuit agitée. L’ennemi a bombardé nos positions aux abords de l’ouvrage de Thiaumont. Près de Fleury, nous avons arrêté une attaque allemande.
Sur le front anglais, activité d’artillerie.
Les alliés dont l’escadre croise devant le Pirée demandent à la Grèce de prendre des mesures contre les agents officieux allemands.
La Bulgarie a déclaré la guerre à la Roumanie.
La Roumanie annonce avoir fait dans les trois premiers jours de sa guerre 1800 prisonniers.

Source : La Grande Guerre au jour le jour


piree

Share Button