Cardinal Luçon

Dimanche 6 – Assisté aux Offices. Aéroplanes ; tir contre eux. A 5 h. bombardement sur batteries, bombes sifflantes comme hier. Visite aux Sœurs de l’Espérance.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Dimanche 6 août

opetranger05def

Source : carnetdevol.org

Sur le front de la Somme, notre artillerie a bombardé les organisations ennemies. Un ballon captif ennemi, atteint par notre tir, a été détruit près d’Ennemain (sud de Péronne).

Dans la région de Verdun, nous avons remporté plusieurs succès signalés.
Nous avons repris et gardé l’ouvrage de Thiaumont, en dépit des furieuses contre-attaques que l’ennemi a dirigées contre nous. Les Allemands ayant d’abord réussi à progresser dans le village de Fleury, nous avons repris la plus grande partie de ce village par une brillante charge à la baïonnette, mais les Allemands y résistent encore dans un certain nombre de maisons. Nous avons fait en tout 400 prisonniers.
Les Anglais ont avancé dans

la région de Pozières. La canonnade persiste, très violente, sur l’ensemble de leur front.
M. Bassermann, l’un des c

hefs du parti national-libéral allemand, et en même temps l’un des leaders du pangermanisme, a prononcé un discours significatif, où il insiste sur l’héroïsme de nos troupes et la difficulté de nous vaincre.
Les Russes,

en luttant âprement, ont encore obtenu des succès partiels.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button