• Monthly Archives: mars 2015

Mercredi 31 mars 1914

Cardinal Luçon Nuit tranquille. Visite au Père Figer (ou Pfiger ?). Visite à Saint-Jean-Baptiste de la Salle, à M. de Bruignac, adjoint, et à l’ouvroir de Madame de Bruignac. Nuit. Nuit terrible de 10 h à minuit etc. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998… Lire la suite

Mardi 30 mars 1915

Paul Hess Dans le Courrier de la Champagne du 26 mars, nous trouvons le compte-rendu d’une séance du conseil municipal, suivi de quelques détails complémentaires dans le journal du 27 : Conseil municipal Le conseil municipal s’est réuni avant-hier soir, sous la présidence de M. le Dr Langlet, maire. Étaient présents : MM. Em. Charboneaux,… Lire la suite

Lundi 29 mars 1915

Paul Hess Après ces quelques jours vécus au calme, à Épernay, dans une ambiance offrant un contraste si violent – quant au mouvement, à l’éclairage dispensé largement le soir, par les magasins – avec celle de notre triste ville, je prends la route du retour en accompagnant un camionneur de la maison de déménagements Rondeau,… Lire la suite

Dimanche 28 mars 1915

Cardinal Luçon Nuit tranquille. Visite à Prouilly, à l’armée réunie dans l’église, puis à Pévy. Allocation dans chaque église. J’étais venu dans une voiture que conduisait M. Berger, Conseiller Général. 2 h ½ réunion à l’église de Prouilly. Beaucoup de soldats et d’officiers, de prêtres-soldats, de paroissiens. Réunion d’une trentaine d’émigrés ou réfugiés. Visite à… Lire la suite

Vendredi 26 mars 1915

Cardinal Luçon Nuit tranquille ; canonnades toute la journée, en bombes. 10 h 1/2 soir, bombes Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173 Vendredi 26 mars Échec d’une nouvelle tentative allemande à Notre-Dame-de-Lorette. En Champagne, vive action d’artillerie : trois attaques… Lire la suite

Mercredi 24 mars 1915

Paul Hess Nous avons encore été bombardés dans la matinée hier, simple canonnade. – Après avoir obtenu, à la mairie, la permission de me rendre, pour la première fois, dans ma famille à Épernay, j’avais eu d’idée, en vue d’éviter la perte d’une journée pour le voyage (1), non pas de solliciter le laissez-passer exigé,… Lire la suite

Mardi 23 mars 1915

Louis Guédét Mardi 23 mars 1915  192ème et 190ème jours de bataille et de bombardement A 1h1/2 ma première audience de simple police, une soixantaine d’affaires, le tout est terminé à 2h3/4. Reçu réponse de ma compagnie d’assurances des minutes. Je toucherai mais pas tout, faute de fonds et cette compagnie la Mutuelle du Mans… Lire la suite

Ambulance Automobile Russe – Secteur 27

Correspondance Militaire Épernay, le 21 mars 1915 Chère Madame, nous voici à la première station de notre voyage. Nous sommes à Épernay depuis 2 jours et ne savons pas quand nous repartirons, ni pour où. En attendant, voici mon adresse provisoirement : « Ambulance Automobile Russe – Secteur 27 » Ecrivez-moi une longue lettre je vous prie,… Lire la suite

Mardi 21 mars 1915

Louis Guédet Dimanche 21 mars 1915  190ème et 188ème jours de bataille et de bombardement Journée splendide. Beaucoup d’aéroplanes. Été messe 10h rue du Couchant à la petite chapelle de St Vincent de Paul, qui est l’église cathédrale. L’abbé Dage officiait. Le Cardinal Luçon fit un sermon, aussitôt après formule le vœu suivant : Si la… Lire la suite

Samedi 20 mars 1915

Paul Hess Bombardement dans la même direction qu’hier. Des sapeurs du génie travaillent de ce côté, parait-il; ils ont dû être repérés par un aéroplane. – Dans l’après-midi, la nouvelle parvient à l’hôtel de ville, qu’aux Dardanelles, au cours de l’attaque des forteresses du goulet, le 18, par les forces navales alliées, les cuirassés anglais… Lire la suite

Reims 14-18 – Rien ne sortira de votre petit poilu

Chère petite amie, vous pouvez me confier tout ce que vous voudrez, rien ne sortira de votre petit poilu. Je voulais vous demander, avez-vous reçu une photo ? J’espère que dans quelques jours j’aurais une réponse me disant l’arrivée de ma petite photo. Il me semble maintenant que bientôt je vais recevoir la vôtre, que… Lire la suite