• Archives: Rue Libergier

Jeudi 4 octobre 2017

Paul Hess 4 octobre 1917 – Démonstration d’artillerie commencée à 19 h 1/12 qui se prolonge jusqu’à 21 h 1/2. Riposte boche, sous la forme de quel­ques obus asphyxiants. — Depuis l’offensive manquée d’avril dernier, les déména­gements avaient repris, avec une activité qui se continue encore. Afin de les faciliter, l’autorité militaire a créé un …Voir +

Jeudi 17 juin 1915

Cardinal Luçon Nuit tranquille. Visite. Départ à 10 h 1/2 pour Fourneau Économique, rue des Moulins brûlés ; mais le bombardement qui s’abattait sur ce quartier nous a empêché d’y aller. Nous sommes allés, Mgr Neveux et moi, jusqu’à l’École professionnelle seulement, rue Libergier. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par …Voir +

Jeudi 26 novembre 1914

Paul Hess Après une nuit calme, le bombardement a repris brusque et serré vers 8 h, ce matin, tandis que nous étions en route, mon fils Jean et moi pour passer à la criée. Les obus ont tombé tout le temps que nous avons mis pour arriver à l’abri rue du Cloître 10, en passant …Voir +

Jeudi 5 novembre 1914

Paul Hess Il nous a fallu encore nous relever cette nuit à cause d’une canonnade toute proche, des nombreux sifflements et de l’arrivée, assez près, d’obus de différents calibres. Ce matin, en allant au bureau, j’ai tenu à faire une tournée pour me rendre compte des dégâts causés au cours de la nuit. Il paraît …Voir +

Vendredi 16 octobre 1914

Paul Hess Bombardement d’après-midi, par pièces sur tracteurs automobiles, paraît-il. – Le Courrier de ce jour, nous apprend que le Ministre des Travaux publics, M. Marcel Sembat, est venu hier, visiter la cathédrale. – Dans sa chronique locale, intitulée Dans Reims, le journal donne aujourd’hui, ce petit aperçu très exact : « Six heures et demie …Voir +

Mardi 6 octobre

Paul Hess 6 octobre – Au cours de la nuit dernière, le bombardement a continué et ce matin, vers 7 h 1/2, nous entendions soudain, de la maison de mon beau-père, rue du Jard 57, où nous visons en réfugiés, l’explosion formidable d’un obus tombé à courte distance, dans la direction de la cathédrale. Peut …Voir +

vendredi 2 octobre 2014

Paul Hess L’Éclaireur de l’Est, qui avait dû cesser sa publication par suite de dégâts considérables occasionnés par des obus, dans son immeuble, 11, rue du Cloître, reparaît aujourd’hui. Il parle ainsi de e qui s’est produit au parc d’artillerie, mercredi dernier 30 septembre : « De la poudre aux moineaux. En guise d’adieu (s’il pouvait …Voir +