• Archives: Rue Libergier

Jeudi 4 octobre 2017

Louis Guédet Jeudi 4 octobre 1917 1119ème et 1117ème jours de bataille et de bombardement 2h après-midi  Seconde lettre de Jean nous annonçant qu’il va bien et qu’il s’est rétabli plus vite qu’il n’osait l’espérer. Il a vu Robert et se sont expliqués tout cet imbroglio. Robert ne savait rien non plus et était bien …Voir +

Dimanche 22 avril 1917

Louis Guédet Dimanche 22 avril 1917 953ème et 951ème jours de bataille et de bombardement 10h matin  Temps assez élevé, mais nuageux clair. Il fait bon. Toute la nuit bataille, bombardement, on ne peut dormir que vaincu par la fatigue, on dort comme dans un cauchemar. Cela vous affaiblit beaucoup. Et parfois je me demande …Voir +

Lundi 16 avril 1917

Louis Guédet Lundi 16 avril 1917 947ème et 945ème jours de bataille et de bombardement 7h matin  Hier soir il tombait une pluie fine. Ce matin, temps nuageux avec brise assez forte, de la neige sur le gazon. A 6h1/2 Nuit calme, pas entendu d’obus siffler, mais nos canons n’ont cessé de tirer. Il y …Voir +

Mardi 29 août 1916

Louis Guédet Mardi 29 août 1916 717ème et 715ème jours de bataille et de bombardement 6H soir  Beau temps, lourd, nuageux, de l’orage en ce moment. Été voir le Président du Tribunal Hù ce matin pour savoir ce qui avait été dit au ministère de la Justice et au Parquet Général à propos de mes …Voir +

Jeudi 17 juin 1915

Cardinal Luçon Nuit tranquille. Visite. Départ à 10 h 1/2 pour Fourneau Économique, rue des Moulins brûlés ; mais le bombardement qui s’abattait sur ce quartier nous a empêché d’y aller. Nous sommes allés, Mgr Neveux et moi, jusqu’à l’École professionnelle seulement, rue Libergier. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par …Voir +

Jeudi 26 novembre 1914

Abbé Rémi Thinot 26 NOVEMBRE – jeudi – A 10 heures, je vais faire des photos chez Mme Pommery qui a reçu en pleine façade de son habitation un « 150 ». Je m’installais ensuite pour prendre l’ouverture abominable faite chez Chatain… sssszzzz… c’est une deuxième séance. Elle n’a pas été moins furieuse que la première… les obus …Voir +

Jeudi 5 novembre 1914

Abbé Rémi Thinot 5  NOVEMBRE ; jeudi – 8  heures 3/4 ; Vive canonnade ; des obus perdus viennent siffler et éclater dans nos parages Quelle horreur que ces éclats sauvages en pleine nuit. J’entends dans la rue les gens descendus en hâte des étages s’interpellant, se pressant de gagner la cave la plus proche… Dieu, sauvez la …Voir +

Vendredi 16 octobre 1914

Louis Guédet Vendredi 16 octobre 1914 35ème et 33ème jours de bataille et de bombardement 9h matin  On s’est battu une partie de la nuit, ce matin calme général. Est-ce que nous allons rester ainsi tout l’hiver ?!! On les dit retranchés sur les hauteurs de Brimont, Berru et Nogent de telle sorte que leurs positions …Voir +

Mardi 6 octobre 1914

Abbé Rémi Thinot 6 OCTOBRE – mardi – Minuit 1/4 ; Je ne me couche pas. J’achevais, vers 11 heures 3/4 , de préparer un petit envoi à Abondance quand m’arrive le sifflement des bombes ; l’une tombe en avant, l’autre, à minuit tapant, promène son sifflement ondulé au-dessus de ma tête et va éclater rue de Vesle. …Voir +

Samedi 3 octobre

Abbé Rémi Thinot 3 OCTOBRE – samedi – 1  heure ; quelques bombes ce matin, quartier Cérès. En ce moment, les obus pleuvent depuis une demi-heure tout à fait à proximité. 7  heures soir ; Ce bombardement nouveau style, à l’aveuglette, sur la ville, a produit un affolement considérable. Ce matin, à 3 heures et demie, vient sonner …Voir +

vendredi 2 octobre 2014

Abbé Rémi Thinot 2 OCTOBRE – Vendredi – Le Cardinal est venu dire la messe à 8 heures à la Mission ce matin et a donné l’instruction. Dans une première partie, il a expliqué qu’étant à Rome, les journaux lui apportaient – ainsi les envoyées au saint-homme Job – tous les jours la nouvelle d’un malheur …Voir +