• Archives: Rue Dieu-Lumière

Samedi 2 mars 1918

Louis Guédet Samedi 2 mars 1918 1268ème et 1266ème jours de bataille et de bombardement 6h soir  Hier comme je terminais ma note le Procureur est arrivé pour les coffres de la Nancéienne et de Chapuis. Tout a été fait l’après-midi. J’étais exténué et à 4h1/2 et le Procureur m’a forcé à aller me reposer. …Voir +

Dimanche 18 novembre 1917

Louis Guédet Dimanche 18 novembre 1917 1164ème et 1162ème jours de bataille et de bombardement 8h soir  Temps nuageux, brumeux et lourd. Le calme, quelques obus. Messe à 7h1/2. Fait en sortant de la chapelle du Couchant un tour avec Gustave Houlon, causé d’un tas de choses, et l‘ai un peu remonté au sujet de …Voir +

Lundi 19 mars 1917

Louis Guédet Lundi 19 mars 1917 919ème et 917ème jours de bataille et de bombardement 6h1/4 soir  Temps moyen qui tourne à l’aigre ce soir, bise violente et glaciale. La nuit toujours du canon. Canon dans le lointain durant la journée vers Berry au Bac, avions sur lesquels les allemands ont tirés furieusement. Été le …Voir +

Samedi 17 mars 1917

Louis Guédet Samedi 17 mars 1917 917ème et 915ème jours de bataille et de bombardement 8h1/2 soir  Temps couvert le matin, mais devenant radieux vers 10h. Canonnade toute la nuit et à 4h1/2 du matin attaque et tintamarre infernal pendant 3/4 d’heures. Ce sont les allemands qui attaquaient et envoyaient des gaz lacrymogènes dans les …Voir +

Mercredi 1 novembre 1916

Paul Hess 1er novembre 1916 – Ce jour de la Toussaint, la matinée ayant été calme, nous supposons, ma sœur et moi, pouvoir nous rendre au cimetière du Sud, en partant à 13 heures. Deux voisines de la place Amélie-Doublié se décident à nous accompagner. Au cours du trajet, nous n’avons pas été sans remarquer …Voir +

Lundi 27 mars 1916

Rue de Venise

Louis Guédet Lundi 27 mars 1916 562ème et 560ème jours de bataille et de bombardement 11h matin  Nuit de bataille. J’ai cependant dormi. Vent, temps nuageux et froid. Vers 9h des bombes dans les environs, comme mon vieil expéditionnaire M. Millet arrivait. Le temps de descendre quelques papiers et à la…  cave…  Les ouvriers qui …Voir +