• Archives: Rue Courmeaux

Samedi 30 juin 1917

Paul Hess 30 juin 1917 – Bombardement. Vers 13 h 1/2, quatre ou cinq obus font explosion soudaine­ment, dans le quartier, pendant que nous prenons le café, entre collègues, rue Courmeaux, derrière les Halles (café Néchal). Un passant, M. Liégeois est tué par le deuxième projectile, à l’angle des rues Legendre et Cérès ; les …Voir +

Samedi 21 avril 1917

Paul Hess 21 avril 1917 – A 12 h 1/2, pendant que nous déjeunions, deux projectiles de gros calibre sont arrivés sur l’hôtel de ville. Le premier a abattu une des grandes cheminées qui, en tombant, défonçait le toit, à l’angle de la rue des Consuls et de la rue de la Grosse-Ecritoire ; l’autre …Voir +

Vendredi 27 octobre 1916

Paul Hess 27 octobre 1916 – A 7 h 1/4, de nombreux sifflements se font subitement entendre pendant quelques instants ; les obus arrivent sur la ville par rafales. Nos pièces ouvrent alors le feu et ne tardent pas à faire cesser le tir ennemi. Vers 8 heures, en me rendant au bureau par le …Voir +

Jeudi 4 mai 1916

Paul Hess 4 mai 1916 – Bombardement sur le centre, commencé à 18 h 1/2. La rue des Élus, la rue Cérès, la place des Marchés, la rue Courmeaux sont éprouvées. Dans cette dernière rue, la maison à l’angle gauche de la rue Saint-Crépin, où était installée une succur­sale des Établissements Économiques, gérée par M. …Voir +

Lundi 1 mars 1915

Paul Hess La nuit dernière a été calme. À partir de 17 ½ h, bombardement des différents quartiers de la ville et forte canonnade toute la soirée ? Fatigué, je me suis couché tôt, ce jour, avec l’espoir de me reposer tout de même. À 22 h, les détonations de plus en plus violentes de …Voir +

Reims 14-18… Dimanche, 8 incendies et lundi 3 !

Voici un nouveau témoignage, un instant de vie, de cette vie si précieuse en ces jours sombres… …on donne des nouvelles, et on s’enquiert de la santé des proches. Épernay, le 24 février 1915 Cher frère et sœur Il y a bien longtemps que nous avons reçu de vos nouvelles, est-ce que vous êtes toujours …Voir +

Lundi 22 février 1915

Ce matin, j’en n’étais à réfléchir sur la manière d’employer utilement la journée pour parer tout de suite au plus pressé : voir d’abord un menuisier au sujet du bouchage, avec des planches, de l’ouverture faite par l’obus, afin de rendre leur indépendance aux deux propriétés ; aviser ensuite au déblaiement et, après m’être mieux …Voir +

Dimanche 21 février 1915

Paul Hess La nuit a été calme. En me rendant, ainsi que chaque semaine, place Amélie-Doublié, chez mon beau-frère Montier, je puis examiner en passant, un obus de 150 se trouvant à l’entrée gauche de la rue Lesage. Cet engin, entouré d’une petite barrière protectrice a roulé là, contre le trottoir, le vendredi 19 dans …Voir +

Vendredi 1er janvier 1915

Les événements de la guerre ont amené une véritable perturbation dans les services de l’hôtel de ville. Il en est qui se sont trouvés désorganisés entièrement ; d’autres qui n’ont pu continuer à marcher qu’avec l’aide d’auxiliaires. Enfin, des bureaux provisoires nouveaux ont dû être installés et mis à même de fonctionner, pour les allocations, …Voir +

Jeudi 17 décembre 1914

Paul Hess Nuit assez mouvementée. Fusillade, canon. Bombardement dans la matinée. Après-midi, bombardement autour de l’hôtel de ville. Alors que nous sommes tranquillement occupés à travailler, un obus arrive à l’entrée de la rue de Pouilly, tout près de la maison Sevestre, en face des Galeries Rémoises. Son explosion a fait vibrer les vitres du …Voir +

Vendredi 9 octobre 1914

Paul Hess Le mardi 6 octobre dernier, mon beau-père avait eu la surprise et le plaisir de recevoir, vers 12 h ½, dans sa petite maison de la rue du Jard 57, où ma famille est réfugiée depuis le 20 septembre, la visite de son second fils Albert, venu par auto, en mission, en sa …Voir +

Jeudi 1er octobre

Paul Hess A partir de 2 h 1/2 du matin, canonnade et fusillade. Cependant, personne ne quitte le lit ; on commence à s’habituer à ces sortes de réveils, – les enfants eux-mêmes ne s’inquiètent plus véritablement que lorsqu’ils discernent, parmi les sifflements, ceux plus stridents annonçant aussi tôt des arrivées peu éloignées. Nous apprenons …Voir +