• Archives: Rue Cérès

Samedi 30 juin 1917

Paul Hess 30 juin 1917 – Bombardement. Vers 13 h 1/2, quatre ou cinq obus font explosion soudaine­ment, dans le quartier, pendant que nous prenons le café, entre collègues, rue Courmeaux, derrière les Halles (café Néchal). Un passant, M. Liégeois est tué par le deuxième projectile, à l’angle des rues Legendre et Cérès ; les …Voir +

Jeudi 12 avril 1917

Paul Hess 12 avril 1917 – Violente canonnade au cours de la nuit ; elle continue. Bombardement sur le quartier Cemay, pendant la nuit et le faubourg de Laon, ce matin. Des incendies qui paraissaient localisés, esplanade Cérès se sont rallumés et ont achevé de détruire la partie située entre la rue Cérès et le …Voir +

Mardi 23 janvier 1917

Cardinal Luçon Mardi 23 – Nuit tranquille ; temps clair, – 6°. La neige couvre toujours la terre. Visite à M. Camuset, Becker, clinique rue Noël, aux Chapelains. Aéroplanes matinée et après-midi de tir contre eux et entre batteries adverses. Gros canons français et grosses bombes allemandes. Ce matin, à 7 h. une bombe sur …Voir +

Vendredi 27 octobre 1916

Paul Hess 27 octobre 1916 – A 7 h 1/4, de nombreux sifflements se font subitement entendre pendant quelques instants ; les obus arrivent sur la ville par rafales. Nos pièces ouvrent alors le feu et ne tardent pas à faire cesser le tir ennemi. Vers 8 heures, en me rendant au bureau par le …Voir +

14-18 – Lettre du Curé Louis

Poursuivons nos lectures des correspondances. Cette fois, c’est un curé qui donne de ses nouvelles. Pas de faits de guerre, en revanche, cet homme d’église participe activement à améliorer le moral des troupes en s’occupant de leur foi. Le temps est beau ces jours-ci. Le froid n’a pas encore fait son apparition. Chaque dimanche, je …Voir +

Reims 14-18 – Ces petits souvenirs…

Le Dimanche 13 février 1916 Ma bien chère Jeannette, bien chère Maman. Aujourd’hui, pas de lettre de ma petite femme chérie; mais en revanche une mignonne carte accompagnée d’une charmante lettre de Germaine. Je t’envoie ci-joint les deux; mais il ne faudrait pas que Germaine se formalise, la pauvre enfant, si je te renvoie la …Voir +

Jeudi 22 juillet 1915

Benoit Hess Il paraît qu’avant-hier, une délégation de journalistes étrangers était venue visiter notre ville. Elle tombait bien. Voici ce que ra­conte Le Courrier; à ce propos : Autour du bombardement d’avant-hier. Ce n’est pas une mission officielle hispano-américaine, mais une délégation de journalistes appartenant à la plupart des pays neutres, qui est venue visiter …Voir +

Lundi 14 juin 1915

Paul Hess Dans le Courrier d’aujourd’hui, nous lisons ceci : Avis à la population Le commissaire central de police, dans le but d’éviter à la population rémoise toutes poursuites judiciaires à ce sujet, lui rappelle instamment les prescriptions relatives à l’extinction des lumières dans la ville de Reims. les instructions sont celles qui ont été …Voir +

Samedi 22 mai 1915

Paul Hess Vers midi, ne trentaine d’obus s’abattent brusquement en ville, principalement sur le centre. Le premier, tombe dans les ruines de l’ancien magasin de vêtement Gillet-Lafond, place Royale ; le deuxième éclate presque aussitôt sur le pavé devant la maison Hennegrave (anciennement Petitjean) également place Royale, à l’angle gauche de la rue Cérès. Un …Voir +

Mercredi 28 avril 1915

Dans la matinée, bombardement du côté de l’hôtel de ville ; on signale des blessés à la maison Mauroy, rue de Mars. – A 17 heures, les obus recommencent à siffler ; ce sont encore des incendiaires. Les explosions continuent à se faire entendre jusqu’au moment où je regagne la rue Bonhomme, vers 20 h. …Voir +

Quasimodo – Dimanche 11 avril 1915

Rue Lesage

Bombardement sérieux vers le commencement de l’après-midi ; j’entends les arrivées des projectiles en revenant de déjeuner place Amélie-Doublié et les sifflements indiquent, tout le temps que je descends la rue Lesage, qu’il doit en tomber sur le haut du faubourg Cérès comme du côté du Port-sec. Près du pont de l’avenue de Laon, un …Voir +

Samedi 6 mars 1915

Bombardement. À 10 heures, j’entends dire, à l’hôtel de ville, qu’un obus vient d’éclater rue Bonhomme ; il y aurait eu des blessés. Je m’y rends aussitôt et trouve la rue obstruée en son milieu, par des matériaux, des débris de bois et de zinc provenant de la maison n°6, qui a été touchée parle …Voir +

Lundi 1 mars 1915

Paul Hess La nuit dernière a été calme. À partir de 17 ½ h, bombardement des différents quartiers de la ville et forte canonnade toute la soirée ? Fatigué, je me suis couché tôt, ce jour, avec l’espoir de me reposer tout de même. À 22 h, les détonations de plus en plus violentes de …Voir +

Jeudi 14 janvier 1915

Nuit calme. Bombardement dans le cours de la matinée et de l’après-midi. – Le bombardement qui à dater de ce jour commence un cinquième mois, a obligé la municipalité à faire procéder, depuis son début et au fur et à mesure des dégâts qu’il a occasionnés d’une façon ininterrompue, à la consolidation, à l’étalement ou …Voir +