• Archives: Rue Buirette

Samedi 9 mars 1918

Rue Buirette

Louis Guédet Samedi 9 mars 1918                                                      1275ème et 1273ème jours de bataille et de bombardement 4h soir  Gelée, temps magnifique. Beaucoup de courrier, que je n’aurai pas fini aujourd’hui. Pas de nouvelles des Grands, cela nous inquiète un peu. Lettre de mon vieil expéditionnaire le Papa Millet qui est arrivé à bon port à Dinan …Voir +

Dimanche 20 janvier 1918

Rue Buirette

Louis Guédet Dimanche 20 janvier 1918 1227ème et 1225ème jours de bataille et de bombardement 4H soir  Hôtel Lutetia. 3 journées fatigantes. A Épernay le 18, fait voyage avec Robinet de G.H. Mumm (Jules Henri Georges Robinet (1869-1953)), Charbonneaux, Sainsaulieu architecte. Déjeuné au buffet avec Robinet, fait voyage ensemble avec Sainsaulieu, qui me dit ce …Voir +

Mardi 3 juillet 1917

Louis Guédet Mardi 3 juillet 1917 …disaient qu’ils étaient considérés par leurs officiers comme des imbéciles parce que trop honnêtes. Ils m’ont affirmé que des officiers ont fait piller des caves à leurs hommes et revendaient ce vin soit à de leurs collègues soit à des civils. Le maréchal des logis André Cottard, employé de …Voir +

Lundi 2 juillet 1917

Paul Hess 2 juillet 1917 –  Calme dans la journée. A 20 h, un bombardement très violent commence et se conti­nue jusqu’à 21 h 1/4. Obus rue Buirette, place d’Erlon, chaussée Bocquaine et à la Haubette. Dans la nuit, nouveau bombardement serré, vers les batteries Gerbert. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, …Voir +

Lundi 5 mars 1917

Louis Guédet Lundi 5 mars 1917 905ème et 903ème jours de bataille et de bombardement 8h soir  Ce matin à 4h1/2 / 4h3/4 canonnade furieuse vers La Pompelle qui m’éveille, les éclairs des coups de canons flamboient et éclairent ma chambre. Je me lève, ouvre mes persiennes, et je vois le jardin couvert de neige …Voir +

Mardi 11 juillet 1916

Louis Guédet Mardi 11 juillet 1916 668ème et 666ème jours de bataille et de bombardement 7h1/2 soir  Été à Trigny, parti à 8h ce matin et rentré à 7h où j’ai trouvé tout mon personnel fort agité et émotionné. On venait de subir un fort bombardement. Tout notre quartier et la ville paraissent fort atteints : …Voir +

Vendredi 20 août 1915

Louis Guédet Vendredi 20 août 1915 342ème et 340ème jours de bataille et de bombardement 5h soir  Même leitmotiv. Nuit calme. Présidé commission d’allocations militaires ce matin. Bombardement de 2h à 3h rues Buirette, de Thillois, place d’Erlon, descendu à la cave à cause d’un inspecteur d’enregistrement de Sézanne, M. (en blanc) qui entendait cela …Voir +