• Archives: Pommery

Samedi 2 mars 1918

Paul Hess 2 mars 1918 – Le bombardement de la nuit du 28 février au 1er mars, a at­teint une très grande violence. L’Éclaireur de l’Est d’aujourd’hui le mentionne ainsi : Plus de 5 000 obus, dont un grand nombre à gaz, dans la journée du 28 février et la nuit suivante : 55, entre …Voir +

Vendredi 1er mars 1918

Paul Hess 1er mars 1918 – La nuit dernière a été épouvantable, les Allemands ayant diri­gé une attaque du nord-ouest au sud-est de Reims. A partir de 22 h, se déclenchait un bombardement violent, ininterrompu, qui durait jusqu’à ce matin 4 h. Le tir des pièces boches, que j’entendais de mon lit, rue du Cloître, …Voir +

Dimanche 9 décembre 1917

Paul Hess Dimanche 9 décembre 1917 – Violent bombardement, dès 6 h 1/2, sur Pommery et le Port-Sec. Démonstration de notre artillerie, le soir, de 17 h 1/2 à 18 h. On parle beaucoup, en ville, de renforts allemands que les événements de Russie auraient permis d’amener sur le front de Reims. Le Matin du …Voir +

Jeudi 9 septembre 1915

Cardinal Luçon Nuit tranquille, sauf gros coups de canons vers 9 h. 1/4 et à différentes reprises, notamment vers 3 h., pendant 1/4 d’heure environ cha­que fois. Journée tranquille. Aéros français vers 5 h. 1/2. Canonnade fran­çaise assez nourrie dans l’après-midi. Visite de M. Danel, de Lille, à Mencière. Cardinal Luçon dans son Journal de …Voir +

Dimanche 27 décembre 1914

Louis Guédet Dimanche 27 décembre 1914  106ème et 104ème jours de bataille et de bombardement 10h soir  Rentré à Reims, retour de Paris. Trouvé Reims dans la même situation ! je suis triste, découragé, ayant abandonné tous les miens. La suite a été rayée. Chers aimés, pour rester dans la fournaise, le tombeau, et je ne …Voir +

Jeudi 24 septembre 1914

Abbé Rémi Thinot 24 SEPTEMBRE : A 9 heures 40, partant avec Poirier pour faire des photographies, les bombes sifflent et tombent pas loin de nous. Nous rencontrons M. le Curé ; avec lui, nous allons à la cathédrale en passant par les chantiers – les factionnaires observant une consigne rigoureuse. Nous passons par la crypte, sous la salle des …Voir +

Mercredi 23 septembre 1914

Abbé Rémi Thinot 23 SEPTEMBRE  – Le canon a tonné bien lourdement cette nuit ; il a dû y avoir un combat ardent vers la droite. Si nous étions délivrés ! A-t-on pensé aux habitants des tours et des toits de Notre-Dame? Tant de corbeaux, de corneilles, qui avaient là le gîte et le couvert, des pigeons …Voir +

Mardi 22 septembre 1914

Abbé Rémi Thinot 22 SEPTEMBRE  – Une petite pluie ; la brume ; mauvais temps pour nos troupiers ; mauvais temps pour nos ruines. Les pierres calcinées détrempées vont s’effondrer. J’ai passé une matinée dans la cathédrale avec Poirier et les journalistes américains. Pendant que j’étais dans la nef, est tombée la petite lampe de l’autel, à droite du St. …Voir +

Mardi 15 septembre 1914

Abbé Rémi Thinot 15 SEPTEMBRE : A 5 heures du matin, la canonnade a repris intense. Il est 1 heure de l’après-midi ; elle n’a pas cessé. La ligne des forts sert toujours de position aux allemands et elle est solide. Cette position, un mouvement tournant seul en aura raison. Ce mouvement est entrepris depuis hier. De la …Voir +

Dimanche 6 septembre 1914

Abbé Rémi Thinot 6  SEPTEMBRE – Midi – Des centaines de blessés sont arrivés ce matin ; ils sont rue de l’Université et des bandes de soldats éreintés passaient rue Vauthier tout à l’heure. Rencontré à Notre-Dame M. de Bruignac, prisonnier hier encore avec les autres conseillers, à propos des réquisitions. On fournit celles-ci difficilement. Ainsi, il fallait …Voir +