• Archives: Place Royale

Jeudi 13 décembre 1917

Paul Hess 13 décembre 1917 – On apprend que des renforts considérables de nos troupes — surtout d’artillerie — ont pris position, ces jours derniers, sur le front de Reims. Bombardement une partie de la matinée et reprise très sé­rieuse, avec gaz, au cours de l’après-midi. Les territoriaux, qui sont à ce travail depuis près …Voir +

Vendredi 27 octobre 1916

Paul Hess 27 octobre 1916 – A 7 h 1/4, de nombreux sifflements se font subitement entendre pendant quelques instants ; les obus arrivent sur la ville par rafales. Nos pièces ouvrent alors le feu et ne tardent pas à faire cesser le tir ennemi. Vers 8 heures, en me rendant au bureau par le …Voir +

Vendredi 15 septembre 1916

Paul Hess 15 septembre 1916 – Plusieurs aéros boches passent à midi 15 et jettent seize bombes incendiaires en ville. Il y a des commencements d’incendie ; on signale en outre des blessés dont deux atteints grièvement place Museux ; ailleurs encore, un jeune homme d’une quinzaine d’années, meurt de ses blessures. Paul Hess dans …Voir +

Mercredi 25 août 1915

Paul Hess Dans le courant de l’après-midi, vers 17 heures, un aéroplane jette trois bombes sur Reims et quelques instants après, deux rafales d’obus s’abattent encore sur le centre de la ville. – A 18 h 1/2, une démonstration de notre artillerie, qui acquiert de suite la pleine intensité, avec le bruit dominant des gros …Voir +

Samedi 22 mai 1915

Paul Hess Vers midi, ne trentaine d’obus s’abattent brusquement en ville, principalement sur le centre. Le premier, tombe dans les ruines de l’ancien magasin de vêtement Gillet-Lafond, place Royale ; le deuxième éclate presque aussitôt sur le pavé devant la maison Hennegrave (anciennement Petitjean) également place Royale, à l’angle gauche de la rue Cérès. Un …Voir +

Vendredi 30 octobre 1914

Place des Marchés

Paul Hess Aujourd’hui, L’Éclaireur parle d’une centaine d’obus envoyés hier sur la ville – marmites, obus incendiaires et shrapnells ; Le Courrier dit plus de cinquante. Diverses personnes rencontrées s’accordent à dire, de soixante à soixante-quinze. Pendant la nuit, les fortes détonations de notre grosse artillerie se sont encore fait entendre et le matin, des …Voir +

Mercredi 23 septembre

Paul Hess Le bombardement a recommencé chaque jour depuis le 19, ou plus exactement depuis le lundi 14. On parte de quatre cents victimes, jusqu’à ce jour, dans la population civile. – Nous apprenons que S.E. le Cardinal Luçon, revenu de Rome après le Con clave, a pu rentrer à Reims hier. Sa première visite …Voir +

Mardi 22 septembre 1914

Paul Hess Le bombardement continue une grande partie de la journée. – Remis à M. Hebar, administrateur du mont-de-piété, le rapport relatant les faits de ma gestion provisoire à l’établissement – charge exceptionnellement difficile, reçue brusquement le 31 août, au départ du directeur et arrêtée avec la destruction complète du mont-de-piété, le 19 septembre. – …Voir +