• Archives: La Haubette

Mardi 28 août 1917

Paul Hess 28 août 1917 – Même bombardement, la nuit, que tous ces jours derniers. Obus vers la Haubette, la rue de Vesle et la rue Bacquenois, où un homme est tué chez lui. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Mardi 28 – Bombes rue Hincmar, rue du …Voir +

Samedi 11 août 1917

Paul Hess 11 août 1917 – M. Boidin est tué au Jardin-école. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Samedi 11 – De 9 h. à minuit, très active canonnade du côté français ; faible riposte allemande. Nuit tranquille à partir de minuit. Indisposition. Visite de 5 officiers qui …Voir +

Lundi 2 juillet 1917

Paul Hess 2 juillet 1917 –  Calme dans la journée. A 20 h, un bombardement très violent commence et se conti­nue jusqu’à 21 h 1/4. Obus rue Buirette, place d’Erlon, chaussée Bocquaine et à la Haubette. Dans la nuit, nouveau bombardement serré, vers les batteries Gerbert. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, …Voir +

Jeudi 7 juin 1917

Paul Hess 7 juin 1917 La remise du service du mont-de-piété m’est faite, dans la matinée, par M. Fréville, receveur des Finances, dans ses bureaux, avenue de Paris, 60. En temps normal, pareille formalité comporte une vérification des écritures et des valeurs, en présence du receveur sortant. Comme en fait, il ne m’est remis que …Voir +

Mercredi 28 mars 1917

Paul Hess 28 mars 1917 – Journée fortement mouvementée. Dans la matinée, des obus tombent encore à la Haubette. Deux soldats y sont tués, ainsi qu’un charretier et son cheval, chez M. Fievet. Ce malheureux charretier procédait au chargement de trois stères de bois pour lesquels j’avais eu à délivrer un bon de livraison, la …Voir +

Dimanche 25 mars 1917

Cimetière de l'avenue de Laon

Paul Hess Dimanche 25 mars 1917 – Beau temps. Journée très mouvementée. Dès 8 h 1/2, bombardement sur le boulevard de Saint- Marceaux, le champ de Grève, le faubourg de Laon ; il dure jusqu’à 10 h 1/2 environ et reprend le soir, dans la direction de la Haubette, où quatre soldats et trois chevaux …Voir +

Samedi 12 août 1916

Cardinal Luçon Samedi 12 – Nuit et journée tranquilles. Visite de M. Faire pour Prisonniers (Œuvre de secours). A 4 h. 1/2 aéroplane allemand ; tir contre lui des canons français ; tir des canons allemands ; bombes sifflantes contre nos batteries. Un éclat d’obus allemand tombe dans la cour. Aéroplanes français entrent en scène. …Voir +

Dimanche 13 février 1916

Paul Hess Dimanche 13 février 1916 – Quelques projectiles sifflent dans la matinée. —- Vers 13 h 1/4, quatre ou cinq obus tombent à la Haubette ; il y a des blessés. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Dimanche l3 – Nuit tranquille dans l’ensemble sauf violente canonnade …Voir +

Vendredi 22 octobre 1915

Cardinal Luçon Nuit tranquille, sauf quelques coups de canons ; n’ai rien entendu. Journée tranquille. Après-midi, visite à Madame Sœur des Garets pour transport des envois charitables. Visite de l’Ambulance 17 où l’on a reçu 63 suffoqués par gaz asphyxiants(1). Il y a plusieurs aéroplanes (fran­çais ? allemands ?) survolant la ville. De trois à …Voir +

Samedi 18 septembre 1915

Cardinal Luçon Samedi 18 – Nuit tranquille sauf canonnade au loin. Matinée calme. 3 h. 3/4, bombes sifflantes. Visite de M. Hennequin (vicaire Sainte-Gene­viève mobilisé service sanitaire). Dans la matinée, visite à l’ambulance de la Haubette. Bon accueil et invitation à retourner, du Médecin-Chef. Visite au Fourneau économique du Moulin brûlé. Cardinal Luçon dans son …Voir +

Lundi 12 septembre 1915

Cardinal Luçon Lundi 12 – Nuit tranquille, sauf quelques coups de canons, comme les nuits précédentes. Journée tranquille, sauf quelques canonnades. Vêpres à Sainte-Geneviève. Clôture de la neuvaine et procession de la Chasse de la sainte patronne. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – …Voir +

Mercredi 11 août 1915

Paul Hess Sous la rubrique : « Le bombardement (332e jour du siège) », Le Courrier de la Champagne dit aujourd’hui ceci : Nuit calme, troublée seulement par une violente canonnade sur le front nord-est de la ville, surtout entre 3 et heures. Reims a été bombardée, dit le communiqué. Nous permettra-t-on d’ajouter, pour rassurer nos nombreux …Voir +