• Archives: La Haubette

Dimanche 25 mars 1917

Cimetière de l'avenue de Laon

Paul Hess Dimanche 25 mars 1917 – Beau temps. Journée très mouvementée. Dès 8 h 1/2, bombardement sur le boulevard de Saint- Marceaux, le champ de Grève, le faubourg de Laon ; il dure jusqu’à 10 h 1/2 environ et reprend le soir, dans la direction de la Haubette, où quatre soldats et trois chevaux …Voir +

Samedi 12 août 1916

Cardinal Luçon Samedi 12 – Nuit et journée tranquilles. Visite de M. Faire pour Prisonniers (Œuvre de secours). A 4 h. 1/2 aéroplane allemand ; tir contre lui des canons français ; tir des canons allemands ; bombes sifflantes contre nos batteries. Un éclat d’obus allemand tombe dans la cour. Aéroplanes français entrent en scène. …Voir +

Dimanche 13 février 1916

Paul Hess Dimanche 13 février 1916 – Quelques projectiles sifflent dans la matinée. —- Vers 13 h 1/4, quatre ou cinq obus tombent à la Haubette ; il y a des blessés. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Dimanche l3 – Nuit tranquille dans l’ensemble sauf violente canonnade …Voir +

Vendredi 22 octobre 1915

Cardinal Luçon Nuit tranquille, sauf quelques coups de canons ; n’ai rien entendu. Journée tranquille. Après-midi, visite à Madame Sœur des Garets pour transport des envois charitables. Visite de l’Ambulance 17 où l’on a reçu 63 suffoqués par gaz asphyxiants(1). Il y a plusieurs aéroplanes (fran­çais ? allemands ?) survolant la ville. De trois à …Voir +

Samedi 18 septembre 1915

Cardinal Luçon Samedi 18 – Nuit tranquille sauf canonnade au loin. Matinée calme. 3 h. 3/4, bombes sifflantes. Visite de M. Hennequin (vicaire Sainte-Gene­viève mobilisé service sanitaire). Dans la matinée, visite à l’ambulance de la Haubette. Bon accueil et invitation à retourner, du Médecin-Chef. Visite au Fourneau économique du Moulin brûlé. Cardinal Luçon dans son …Voir +

Lundi 12 septembre 1915

Cardinal Luçon Lundi 12 – Nuit tranquille, sauf quelques coups de canons, comme les nuits précédentes. Journée tranquille, sauf quelques canonnades. Vêpres à Sainte-Geneviève. Clôture de la neuvaine et procession de la Chasse de la sainte patronne. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – …Voir +

Mercredi 11 août 1915

Paul Hess Sous la rubrique : « Le bombardement (332e jour du siège) », Le Courrier de la Champagne dit aujourd’hui ceci : Nuit calme, troublée seulement par une violente canonnade sur le front nord-est de la ville, surtout entre 3 et heures. Reims a été bombardée, dit le communiqué. Nous permettra-t-on d’ajouter, pour rassurer nos nombreux …Voir +

Dimanche 18 juillet 1915

Paul Hess Bombardement le matin. De trente à quarante obus vers le faubourg Cérès. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Dimanche 18 – Nuit tranquille, sauf quelques coups vers 9 h 1/2 et dans la nuit par intervalles. 6 h 1/2 aéroplanes. Item 8 h bombes sifflantes très …Voir +

Mercredi 23 juin 1915

Cardinal Luçon Nuit très tranquille. Visite à Saint-Benoit (codex) ; à la laiterie de la rue des Capucins ; rue du Jard. A 1 h 1/2 orage, peu violent et lointain ; pluie. Visite de M. Goloubef et un Colonel russe, chef de l’Ambulance, dans la fabrique de bougies, à la Haubette. Cardinal Luçon dans …Voir +

Mercredi 26 mai 1915

Paul Hess Nous apprenons par les journaux de Paris que l’Italie s’est décidée à intervenir au côtés de la « Triple Entente »(1), en déclarant la guerre à l’Autriche, le 23 mai. – Le nouveau recensement opéré ces jours-ci, donne e chiffre de vingt-six mille habitants, résidant encore dans notre ville. – Nous savons, à la mairie, …Voir +

Jeudi 15 avril 1915

Paul Hess Hier, le bombardement a repris. Aujourd’hui, vers 7 heures, l’auto-mitrailleuse qui circule en ville tiraille ainsi que souvent le matin, sur un aéro. Celui-ci laisse tomber trois bombes que j’entends descendre et faire explosion. Il paraît que la première a causé des dégâts rue Warnier, la seconde, rue Andrieux et la troisième, rue …Voir +

Jeudi 25 février 1915

Angle rue de Cernay et rue Croix St-Marc

Le Courrier de la Champagne, qui n’a pas dû paraître les 23 et 24, donne en tête de son numéro d’aujourd’hui 25 cet avis : À nos lecteurs. À la suite de l’accident survenu à notre machine et en attendant qu’elle fût réparée, nous avions organisé le tirage du journal dans nos ateliers du boulevard …Voir +

Mardi 23 février 1915

Sitôt levé, j’inspecte les décombres de la cour, rue Bonhomme, parmi lesquels je retrouve les quatre parties dispersées d’un petit fourneau à alcool, déjà remonté de ma cave effondrée rue de la Grue 7, après les incendies du 19 septembre 1914. Quoique sérieusement endommagés, ces débris assemblés reconstituent complètement l’ustensile, qui pourra resservir à faire …Voir +

Lundi 15 février 1915

Nuit tranquille : Visite aux Ambulances Carnot, à celle installée chez M. Houlon (Chalet de M. Houlon), au Parc de la Haubette où se trouvait M. le Sous-Préfet. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. Travaux de l’Académie Nationale de Reims 15/2 Lundi – Temps nuageux. Dans la direction de Berry-au-Bac, à …Voir +

Samedi 13 février 1915

Nuit tranquille. Visite à Mencière et au Fourneau économique. Donné 20 F pour ustensiles à acheter. Promis d’aller à la Haubette lundi à 2 h 1/2 Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. Travaux de l’Académie Nationale de Reims Louis Mencière Louis Mencière Louis Mencière Louis Mencière est un médecin français né …Voir +