• Archives: Général Rouquerol

Mardi 11 mai 1915

A 4 heures, le réveil est donné pour toute la ville, par des détonations épouvantables et par une canonnade violente qui dure jusqu’à 6 heures. Une attaque allemande au Linguet, qui n’a pas réussi, en était la cause, paraît-il. – Dans Le Courrier, nous lisons aujourd’hui : Avis aux débitants. Les cas d’ivresse des militaires …Voir +

Lundi 26 avril 1915

Bombardement dans la matinée, vers l’hôtel de ville Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Lundi 26 – Nuit tranquille ; bombes dans la journée. Aéroplanes. Visite au Général Rouquerol (nommé Général de Division), à sa casemate. Visite à M. le Curé de Sainte-Geneviève et à l’Ambulance, 17 blessés civils. Cardinal …Voir +

Jeudi 15 avril 1915

Paul Hess Hier, le bombardement a repris. Aujourd’hui, vers 7 heures, l’auto-mitrailleuse qui circule en ville tiraille ainsi que souvent le matin, sur un aéro. Celui-ci laisse tomber trois bombes que j’entends descendre et faire explosion. Il paraît que la première a causé des dégâts rue Warnier, la seconde, rue Andrieux et la troisième, rue …Voir +

Mardi 23 février 1915

Sitôt levé, j’inspecte les décombres de la cour, rue Bonhomme, parmi lesquels je retrouve les quatre parties dispersées d’un petit fourneau à alcool, déjà remonté de ma cave effondrée rue de la Grue 7, après les incendies du 19 septembre 1914. Quoique sérieusement endommagés, ces débris assemblés reconstituent complètement l’ustensile, qui pourra resservir à faire …Voir +

Dimanche 3 janvier 1915

Hier, le bombardement a repris vers midi, puis le soir, à 21 h. Aujourd’hui, nos grosses pièces ont commencé à tonner dès le matin. Un fort bombardement s’est déclenché à 15 heures. – Le bruit se répandant en ville, du prochain départ des GVC* et de tous les services militaires, hôpitaux, intendance, une certaine inquiétude …Voir +

Jeudi 31 décembre 1914

Nuit calme. Bombardement qui a fait des victimes, dans la matinée, rue Jacquart. – Le Courrier de la Champagne de ce jour, donne le compte-rendu d’une séance du conseil municipal qui, dit-il, a eu lieu hier, sous la présidence de M. le Dr Langlet, maire, à laquelle étaient présents : MM. Gougelet, Chezel, Lecat, Perot, …Voir +

Vendredi 11 décembre 1914

Nuit calme. Violente canonnade de notre part, dans la journée. – Le soir, lorsque je retourne rue Bonhomme, l’obscurité est si complète que je ne puis apercevoir une voiture rencontrée rue Cérès – voiture de ravitaillement, sans doute, descendant du faubourg. Je l’entends s’approcher et le passage sur la chaussée était très limité, entre les …Voir +

Mardi 8 décembre 1914

Nuit calme. Détonations des grosses pièces le matin. L’après-midi et le soir, sifflements et obus. – Le Courrier proteste tous les jours contre la censure. Aujourd’hui, il donne d’abord cet avertissement : Lecteurs Rémois. Lorsque vous remarquerez des blancs dans nos articles et que ces articles se rapportent à des questions étrangères aux opérations militaires, …Voir +

Mercredi 2 décembre 1914

Entendu, au milieu de la nuit, une très forte détonation qui m’a réveillé en sursaut. Ma première impression a été qu’un « gros calibre » était tombé tout près. N’entendant plus rien et ne sachant quoi penser, je me suis rendormi m’imaginant cette fois que probablement le vent avait fait tomber un mur, dans les ruines d’à …Voir +