• Tag Archives: Boulevard Victor Hugo

Lundi 11 mars 1918

Louis Guédet Lundi 11 mars 1918                                                        1277ème et 1275ème jours de bataille et de bombardement 5h soir  Beau temps. Peu de courrier. Lettre de Robert annonçant son arrivée vers les 8 – 9 – 10, et il n’est pas encore ici, cela inquiète sa mère. Il y a eu un coup de main vers leurs… Lire la suite

Dimanche 28 janvier 1917

Louis Guédet Dimanche 28 janvier 1917 869ème et 867ème jours de bataille et de bombardement 6h1/2 soir  Toujours grand froid, la bise glaciale qui avait soufflée une partie de la nuit en tempête s’était un peu apaisée le matin, mais elle a repris l’après-midi et était réellement « coupante ». Pas très entrain ce matin, avec la… Lire la suite

Samedi 12 février 1916

Louis Guédet Samedi 12 février 1916 518ème et 516ème jours de bataille et de bombardement 8h soir  Rentré à 9h assez fatigué de mon voyage que je reprendrai dans ces notes quand j’aurai un peu déblayé le fatras de lettres accumulées sur mon bureau depuis mon départ. J’ai du travail, mais ce soir j’ai ouvert… Lire la suite

Dimanche 5 septembre 1915

Louise Dény Pierson 5 septembre 1915 · En septembre, notre école organise des vacances de repos pour les élèves. Je fais partie du groupe et nous partons passer un mois à Châteauneuf-en-Thymerais, dans l’Eure-et-Loir, en bordure d’une magnifique forêt et en lisière des champs de la Beauce. Repos bienvenu, qui nous remet de nos frayeurs… Lire la suite

Lundi 19 octobre 1914

Abbé Rémi Thinot 19 OCTOBRE – lundi – Ce matin, je pars à 8 heures par la « diligence Pingot ». C’est la voiture du laitier Rêve, qui fait le service Épernay-Reims, et qui part de chez Pingot, angle de la rue de Tambour. « Où court-il ainsi? Chez Pingot, chercher des tripes ! » C’est une affiche qui a… Lire la suite

Vendredi 18 septembre 1914

Abbé Rémi Thinot 18 SEPTEMBRE – minuit – Je me réveille en sursaut… une canonnade lointaine, mais assez serrée me saisit et me décide à me lever et à me tenir prêt à toute éventualité. Il est trop évident que, de part et d’autre, l’action se serre, se serre… Je descends et vais m’installer sur… Lire la suite

Samedi 15 août 1914

Paul Hess Ce jour de l’Assomption, à la grand’messe de la cathédrale, presque toutes les stalles du chœur sont occupées par des soldats ; ce sont, pour la plupart, des prêtres des diocèses de Vannes et de Quimper. L’assistance aux offices solennels de la journée, présidés par le vénéré cardinal Luçon, est très nombreuse et… Lire la suite