• Archives: Boulevard de la Paix

Jeudi 14 février 1918

Paul Hess 14 février 1918 – Réveil, à 5 h 3/4, par des sifflements continuels. Bombarde­ment violent, qui commence sur le quartier Fléchambault pour continuer sur le centre. Obus rue Colbert (à « la Glaneuse »), aux halles, rue du Ca­dran-Saint-Pierre, rue de l’Arbalète (aux Galeries Rémoises), boule­vard Lundy, etc. Paul Hess dans Reims pendant la guerre …Voir +

Mardi 29 janvier 1918

Paul Hess 29 janvier 1918 – Pendant une promenade, vu les travaux de défense en cours d’exécution dans la ville. Les boulevards Gerbert et de la Paix, sont couverts, de cha­que côté, par des fils de fer barbelés. De distance en distance, des chevaux de frise s’y trouvent disposés, prêts à obstruer entièrement tout passage. …Voir +

Jeudi 1 novembre 1917 – Toussaint

Paul Hess Toussaint, 1er novembre 1917 – Après-midi, visite au cimetière du sud, en compagnie de P. Simon-Concé. Au retour, que nous effectuons par les boulevards Henri-Vasnier et de la Paix, nous voyons des obus tomber vers les quartiers de cavalerie. Des troupes anglo-françaises partent, avec les généraux Foch et Robertson, au secours des Italiens …Voir +

Jeudi 4 octobre 2017

Paul Hess 4 octobre 1917 – Démonstration d’artillerie commencée à 19 h 1/12 qui se prolonge jusqu’à 21 h 1/2. Riposte boche, sous la forme de quel­ques obus asphyxiants. — Depuis l’offensive manquée d’avril dernier, les déména­gements avaient repris, avec une activité qui se continue encore. Afin de les faciliter, l’autorité militaire a créé un …Voir +

Vendredi 28 septembre 1917

Cardinal Luçon Vendredi 28 – + 14°. Nuit tranquille. Visite aux Halles à 8 h. 1/2, et au Boulevard de la Paix et Gerbert. Via Crucis in Cathedrali à 6 h. soir. Jour­née tranquille. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173 …Voir +

Mardi 26 juin 1917

Paul Hess 26 juin 1917 – Sifflements ininterrompus dans la matinée. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Mardi 26 – + 15 °. Violent bombardement sur les batteries, boulevard de la Paix, rue Gerbert, et plus près de nous encore sur la ville. Beaucoup d’éclats tombent chez nous. …Voir +

Jeudi 19 avril 1917

Paul Hess 19 avril 1917 – Bombardement, au cours de la nuit, vers le boulevard de la Paix, les rues de Contrai et du Jard. A partir de 11 h, bombardement de la cathédrale par obus de 305. De vingt à vingt-cinq de ces énormes projectiles sont tombés, dont plusieurs l’ont atteinte ; d’autres ont …Voir +

Mercredi 1 novembre 1916

Paul Hess 1er novembre 1916 – Ce jour de la Toussaint, la matinée ayant été calme, nous supposons, ma sœur et moi, pouvoir nous rendre au cimetière du Sud, en partant à 13 heures. Deux voisines de la place Amélie-Doublié se décident à nous accompagner. Au cours du trajet, nous n’avons pas été sans remarquer …Voir +

Samedi 12 août 1916

Cardinal Luçon Samedi 12 – Nuit et journée tranquilles. Visite de M. Faire pour Prisonniers (Œuvre de secours). A 4 h. 1/2 aéroplane allemand ; tir contre lui des canons français ; tir des canons allemands ; bombes sifflantes contre nos batteries. Un éclat d’obus allemand tombe dans la cour. Aéroplanes français entrent en scène. …Voir +

Lundi 28 février 1916

Louis Guédet Lundi 28 février 1916 534ème et 532ème jours de bataille et de bombardement 7h soir  Nuit calme. Beau temps, avion, canon, voilà toute la journée. On n’entend aucun bruit du côté de Verdun où l’on se bat toujours disent les journaux. C’est une grande bataille, mais le vent n’est pas favorable pour que …Voir +

Dimanche 5 septembre 1915

Paul Hess Pendant le trajet que j’ai fait, au début de l’après-midi, pour me rendre à la maison de retraite par les boulevards de la Paix, Gerbert et Victor-Hugo, les explosions d’arrivées ne cessent pas de se faire entendre sur la gauche ; les obus tombent vraiment dru et j’ai lieu d’être étonné d’un spectacle …Voir +

Vendredi 23 octobre 1914

Louis Guédet Vendredi 23 octobre 1914 41ème et 39ème jours de bataille et de bombardement 10h matin  On s’est battu toute la nuit, ce matin silence complet. Il parait qu’hier il n’est pas tombé d’obus sur Reims. Depuis quelques jours du reste ils en envoyaient peu, et toujours sur l’extrémité du 2ème canton, vers le …Voir +

Lundi 19 octobre 1914

Abbé Rémi Thinot 19 OCTOBRE – lundi – Ce matin, je pars à 8 heures par la « diligence Pingot ». C’est la voiture du laitier Rêve, qui fait le service Épernay-Reims, et qui part de chez Pingot, angle de la rue de Tambour. « Où court-il ainsi? Chez Pingot, chercher des tripes ! » C’est une affiche qui a …Voir +

Lundi 28 septembre 1914

Abbé Rémi Thinot 28 SEPTEMBRE : Bonnes nouvelles ce matin. Et de très officielles. Les allemands, qui avaient pris l’offensive générale ont été repoussés sur toute la ligne. On leur a même pris plusieurs canons et un drapeau. 10 heures 1/2 ; Vive fusillade avec mitrailleuses et canon du côté du faubourg de Laon ; les choses ont …Voir +

Vendredi 18 septembre 1914

Abbé Rémi Thinot 18 SEPTEMBRE – minuit – Je me réveille en sursaut… une canonnade lointaine, mais assez serrée me saisit et me décide à me lever et à me tenir prêt à toute éventualité. Il est trop évident que, de part et d’autre, l’action se serre, se serre… Je descends et vais m’installer sur …Voir +