Jeudi 20 août 1914

Paul Hess Les journaux de ce matin parlent d’une seconde bataille, à Dinant, où les Allemands auraient encore été repoussés sans avoir pu franchir la Meuse. Au bureau, où naturellement le personnel commente les communiqués, on espère qu’ils n’y parviendront pas, malgré leurs efforts. Nous n’avons cependant pas tous la même confiance, ou la même …Voir +

Dimanche 16 août 1914

Paul Hess …La curiosité me pousse à profiter de la liberté de ce dimanche pour connaître l’aménagement de l’Hôpital militaire installé à la clinique du Dr Lardennois (angle de la rue Coquebert et de la rue de Savoye) où mon beau-frère, P. Simon-Concé, est gestionnaire. Dans cet établissement sont soignés actuellement 17 malades ; il …Voir +

Samedi 15 août 1914

Paul Hess Ce jour de l’Assomption, à la grand’messe de la cathédrale, presque toutes les stalles du chœur sont occupées par des soldats ; ce sont, pour la plupart, des prêtres des diocèses de Vannes et de Quimper. L’assistance aux offices solennels de la journée, présidés par le vénéré cardinal Luçon, est très nombreuse et …Voir +

Mardi 11 août 1914

Paul Hess La mobilisation se poursuit très régulièrement. Chacun se plaît à reconnaître que le mécanisme compliqué de ce formidable brande-bas a été merveilleusement prévu, d’après ce qu’on peut en juger à Reims, où il ne cesse de passer des troupes de toutes catégories. L’ensemble continue à marcher sans arrêt, comme un machine bien réglée …Voir +

Journal du commandant Paul Devin : Oléron, Sedan, Reims, Verdun…

Un exemple de mobilisation à Reims, le 3e Bataillon du 46e Régiment d’Infanterie Paul Devin est né à Reims en 1860, où habitent ses parents, rue Colbert. Il a épousé la Sedanaise Marthe Pingard. Ce sont tous les deux des notables de Sedan, où il est notaire et commande les sapeurs-pompiers. « Paul DEVIN (chef de …Voir +