• Catégorie: Eugène Chausson

Lundi 8 février 1915

Hier dimanche, le bombardement a continué. Aujourd’hui, c’est principalement vers Courlancy et la Maison-Blanche que tombent les obus. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Lundi 8 – Nuit tranquille. Matinée item. Lettre au Frère Supérieur de l’École de Montevidéo (Recueil, p. 35). Visite aux Caves Mumm, aux réfugiées, et aux …Voir +

Dimanche 7 février 1915

Sainte Geneviève

Grand-messe, rue du Couchant ; aéroplanes. Vêpres et Prières publiques à Sainte-Geneviève, demandées par N.D. Père le Pape Benoît XV dan toute l’Europe et fixées au 7 février (Lettre Pastorale n° 75, page 7 (ou 323)). 7 – Dimanche – Temps gris. Le matin, obus en ville (2me canton) pas d’accident de personne. Après midi …Voir +

Vendredi 5 février 1915

Hier, le bombardement a sévi toute la journée, après une nuit calme. Depuis ce matin, les obus tombent encore de tous côtés ; il en est qui vont éclater dans la direction de Bezannes. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos   Vendredi 5 – Nuit tranquille. Gros coups de canons …Voir +

Mercredi 3 février 1915

Place des Marchés

Paul Hess Les deux dernières nuits ont été calmes et au cours de la journée du 1er, on n’a entendu que la canonnade. – Aujourd’hui, paraît dans le Courrier, un tarif des différentes denrées, fixé par arrêté préfectoral en date du 25 janvier 1915, aux prix suivants, dans l’arrondissement de Reims : Sucre cristallisé, le …Voir +

Mardi 2 févier 1915

Mardi 2 – Nuit tranquille. Visite à l’Ambulance Sainte-Geneviève. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. Travaux de l’Académie Nationale de Reims 2 – Mardi. Toujours temps gris, un peu de gelée. Dès 8 h du matin nos grosses pièces commencent à faire furie. à 1 h du soir, arrivé du 274e …Voir +

Lundi 1 février 2015

Lundi 1er – Nuit tranquille. Journée tranquille. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. Travaux de l’Académie Nationale de Reims Février 1915 – 1/2 – Gelée et temps couvert. Canonnade et bombardement (néant), il semble assez drôle qu’une journée entière se passe sans un seul coup de canon de part et d’autre. …Voir +

Dimanche 31 janvier 1915

Collection : Bosco Djoukanovich

Réveil avec détonations et sifflements d’obus. Lorsque je passe au bureau, j’apprends que la maison située à l’angle des rues Saint-Thierry et du Mont-d’Arène, où habitait notre collègue Joly, rentré à Reims depuis le 22 courant a été entièrement disloquée à 6 heures, au cours du violent bombardement de ce matin. Après-midi, reprise du bombardement. …Voir +

Samedi 30 janvier 1915

Pendant la nuit, même tir furieux qu’hier. Le soir, avant de m’endormir, j’entends siffler les obus. – Dans le long communiqué en date de Paris, 28 janvier, 15 h, reproduit par les journaux, aujourd’hui, nous lisons ceci : Le 27 janvier était la date de l’anniversaire de l’empereur d’Allemagne. Nos adversaires avaient annoncé à cette …Voir +

Vendredi 29 janvier 1915

rue Thiers

Dans la soirée d’hier et au cours de la nuit, des détonations terribles de nos pièces d’artillerie de gros calibre, qui faisaient vibrer toutes les vitres et même trembler la maison où je suis réfugié, 8 rue Bonhomme, se sont fait entendre. – Vers 15 heures, alors que nous sommes en plein travail, au bureau …Voir +

Mercredi 27 janvier 1915

Caricature du Kaiser

Hier, le bombardement a commencé le matin, vers 4 heures. Cette nuit, il y a eu canonnade de notre part et ce matin le canon gronde encore de tous côtés devant Reims. Une action très vive a lieu certainement en direction de la Pompelle, car la fusillade et les mitrailleuses se font entendre également une …Voir +

Mardi 26 janvier 1915

Nuit tranquille pour la ville. Canonnade et fusillade française toute la journée. Récit de M. l’Archiprêtre sur le voyage de Mgr Baudrillart, à Rome. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. Travaux de l’Académie Nationale de Reims 1915 26 – Mardi. Même temps et comme hier, canonnade et bombardement jour et nuit. …Voir +

Lundi 25 janvier 1915

Paul Hess Éprouvant le besoin de respirer le bon air matinal avant d’aller m’enfermer au bureau, je me dirige, vers 7 h 1/2, du côté du champ de Grève. Au bas de l’avenue de la Suippe, je me heurte à un poteau portant l’inscription : « Défense de passer – zone militaire ». Je n’ai qu’à faire …Voir +

Dimanche 24 janvier 1915

24 janvier – Bombardement et fusillade. Le Courrier publie aujourd’hui ce court avis : La classe 1917. Nous sommes autorisés, en réponse à certaines indictions prématurées, à déclarer qu’il n’a jamais été question jusqu’ici d’appeler la classe 1917. En lisant cela, je pense tout de suite qu’on peut être certain que l’inscription de cette classe …Voir +