• Catégorie: Cathédrale

Vendredi 26 octobre 1917

Paul Hess 26 octobre 1917 – A 13 h 1/2, visité intérieurement la cathédrale. Huart, gardien de la cathédrale, qui a affaire périodique­ment dans notre bureau de la « comptabilité », et à qui les collègues avaient déjà manifesté le désir de voir l’intérieur de la cathédrale, nous avait donné rendez-vous aujourd’hui, à 13 h 1/2, pour …Voir +

Reims 14-18 – Trop heureux pour que cela dure – Mars 1915

11 mars 1915 Bien chère Hortense, comme je te l’annonçais sur mes cartes d’hier, je pensais recevoir aujourd’hui de tes nouvelles, mais malheureusement, je n’ai rien reçu, mais je serai plus favorisé demain je l’espère. Chère chérie, en ce moment, je suis bien tranquille au coin du poêle chez des braves gens qui nous logent …Voir +

Reims 14-18 – Bonne et Heureuse Année

Le 24 décembre 1914… Bonne et heureuse année. Camille   Une carte adressée à Antrain, en Ile-et-Vilaine… Là, vous allez me dire, c’est un peu court comme correspondance ! Je l’avoue, je ne peux pas dire le contraire. En fait, c’est juste un prétexte pour parler de l’illustration de la Carte Postale, qui nous montre …Voir +

Reims, le 9 novembre 1914… un obus dans le buffet !

Ma chère Marthe, j’ai été très content de recevoir de vos nouvelles et d’apprendre que vous êtes en santé et tranquille dans votre patelin d’épinards. Pour le moment, restez-y, on bombarde toujours, avec cette différence que les Boches ont fait des progrès, car maintenant, ils bombardent plutôt la nuit que le jour, un obus est …Voir +

Lundi 19 octobre 1914

Abbé Rémi Thinot 19 OCTOBRE – lundi – Ce matin, je pars à 8 heures par la « diligence Pingot ». C’est la voiture du laitier Rêve, qui fait le service Épernay-Reims, et qui part de chez Pingot, angle de la rue de Tambour. « Où court-il ainsi? Chez Pingot, chercher des tripes ! » C’est une affiche qui a …Voir +

Lundi 12 octobre 1914

Louis Guédet Lundi 12 octobre 1914 31ème et 29ème jours de bataille et de bombardement 9h matin  Le canon a tonné cette nuit à partir de 11h à intervalles réguliers, encore en ce moment. Adèle est encore venue dans ma chambre, toute claquante des dents, elle devient impressionnable en diable. J’ai beau la morigéner doucement, …Voir +

Samedi 19 septembre 1914

Abbé Rémi Thinot 19 SEPTEMBRE ; 1 heure du matin : J’ai dormi sur un matelas dans la salle-à-manger. La canonnade française n’est pas éloignée ; à intervalles assez espacés, elle tire en rafales, en salves cinglantes. Mon Dieu, encore un jour douloureux qui s’ouvre, qui monte du fond des ateliers de vos justes, de vos trois fois …Voir +

…on est impitoyable à cause des espions qui pullulent !

Ma chère amie, je ne puis vous écrire qu’un mot à la hâte, car j’ai ici des occupations qui ne me laissent pas une minute. Les deux frères de Ninon sont sous les drapeaux à Toulouse, l’un d’eux vit presqu’avec nous, et joint à cela un tas d’autres choses, je ne suis pas sans occupations. …Voir +

La Guerre 14-18 – …tué de même !

Cette carte a été écrite peu après la guerre, mais mérite quand même qu’on s’y intéresse. Le recto bien sûr, nous montre « encore une fois » le martyre de la ville. Et le verso, est d’une lecture assez « croustillante ». Les anciens (et les moins anciens) sont les premiers à critiquer l’orthographe de nos « jeunes »… et argumentent …Voir +

Une peinture, 1917, de J.F. Bouchor sur le site de « Histoire par l’Image »

Petite peinture sur bois mise en ligne avec un commentaire très complet à lire sur « Histoire par l’Image« . Peinture montrée aussi dans le livre Reims 14-18… p. 85. Titre : La cathédrale de Reims, septembre 1917. Auteur : Joseph Félix BOUCHOR (1853-1937) Date de création : 1917 Date représentée : septembre 1917 Dimensions : Hauteur …Voir +