Louis Guédet

Samedi 7 juin 1919

1730ème et 1728ème jours

4h soir  Temps et chaleur torride. Ce matin j’ai manqué mon train à cause d’imbéciles qui m’ont arrêté en route pour me causer de leurs affaires qui ne valaient même pas qu’on s’en occupe. Pourvu que ma pauvre femme ait reçu ma dépêche, sinon dans quelle inquiétude va-t-elle être !! Je partirai demain…  mais voilà mon repos qui m’échappe ! Toujours me sacrifier et en être la victime, voilà mon lot !!!

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Photo Otto (Paris) – Colonel Galembert

Cardinal Luçon

Samedi 7 – Visite du Colonel de Galembert, de M. Paquis, Curé de Wer-Thuizy, de P. Neydillot.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Samedi 7 juin

Les quatre ont délibéré sur la réponse à faire à l’Allemagne.
Ils ont envisagé diverses rectifications qui ne toucheraient pas aux bases mêmes du traité.
La première aurait trait à la fixation des indemnités que l’Allemagne devrait verser à l’Entente.
La seconde vise la question des frontières polonaises.
Cette question est longuement traitée dans le contre-projet allemand. Les races sont enchevêtrées dans la Haute-Silésie, si bien qu’il n’est pas toujours facile de discerner laquelle est numériquement dominante.
Une commission, où figurent, pour la France, le général Lerond, pour l’Angleterre, M. Hedlam Morley, pour l’Amérique, M. Lord, et, où l’Italie, désignera aussi un mandataire, sera chargée de tracer définitivement la lisière entre Pologne et Prusse.
La délégation sud-slave a remis un memorandum à M. Wilson sur l’affaire de Fiume.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button