Louis Guédet

Samedi 21 juin 1919

1744ème et 1742ème jours

10h soir  Toujours très chaud, rien de saillant. Robert est resté et ne repart que demain. Il est allé jusqu’à Cernay, qui n’existe plus.

Vu Lenoir pour notre question d’autorisation de vente d’immeubles avec dommages de Guerre. Il verra demain Nail le Garde des Sceaux. Je tâcherai d’aller demain à Fismes.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Fismes, la gare du CBR et la sucrerie


Cardinal Luçon

Samedi 21 – Messe à Carignan, confirmation. Visite à Margut, Herbeuval avec confirmation. Visite à Margny, au cimetière des 40 victimes, à l’église ; retour.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Samedi 21 juin

La presse allemande continue à émettre des opinions diverses sur l’opportunité de signer ou de ne pas signer le traité de paix. On parle de l’imminence d’une crise gouvernementale à Berlin.
Le cabinet Orlando a été mis en minorité à la Chambre italienne, à la reprise de la session parlementaire. Il a succombé à une coalition des giolittiens, des nationalistes, des catholiques et des socialistes et a démissionné.
M. Wilson, après avoir prononcé un discours à la Chambre belge, est rentré à Paris.
Bela Kuhn a offert à la Tchéco-Slovaquie d’entrer en négociations avec elle, mais le gouvernement de Prague manifeste sa méfiance.
Le chance1ier Renner, dans une note à la conférence, répudie la succession de la monarchie des Habsbourg.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button