Louis Guédet

Dimanche 8 juin 1919 – Pentecôte

1731ème et 1729ème jours

8h matin  Encore une terrible journée de chaleur qui se prépare. Pentecôte. Triste Pentecôte, nuit blanche passée avec mes tristes et désolantes pensées… !! C’est mon lot ! Autour de moi je ne vois que des gens heureux, joyeux, tout leur sourit. Et moi je suis livré à mes souffrances, à mon agonie, de voir ma femme malade, malheureuse, et nos enfants dans la détresse !! Qu’ai-je donc fait pour être tellement maudit, et n’avoir toujours que souffrance, martyre, soucis, peines, découragements, et de voir toutes mes entreprises vouées d’avance à la stérilité et à la catastrophe. Non, c’est trop, trop, toujours les mêmes !! Je vais partir à 10h. Comment vais-je trouver tout mon monde à St Martin ? Ma femme est-elle à Paris ? J’en serais heureux, car du moins elle serait peut-être tranquillisée. Sinon a-t-elle reçu ma dépêche d’hier lui annonçant que je n’arriverai qu’aujourd’hui ? Et puis après tout ?!! Qu’importe ! que je m’y prenne de quelque façon que ce soit. Ce sera toujours mal, cela tournera toujours contre moi, pour mon malheur !!

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Cardinal Luçon

Dimanche 8 – Visite de la société des Arts et Sciences, manquée.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Dimanche 8 juin

Brockdorff-Rantzau

M. de Brockdorf-Rantzau est parti pour Cologne.
Les Quatre ont discuté la question de la frontière de Pologne.
La question du plébiscite demeure posée pour la Haute-Silésie. L’argumentation que M. Paderewski a développée contre cette procédure, n’a pas été sans faire impression. Il a allégué d’abord les difficultés matérielles, puis demandé comment on déterminerai l’autorité militaire qualifiée pour présider à l’opération, et, enfin, signalé l’emprise économique que l’Allemagne exerce sur la province et qui fausserait les résultats, si l’on recherchait, par ce moyen, un règlement à brève échéance.
Le chancelier autrichien Renner est de retour à Saint-Germain.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button