Louis Guédet

Vendredi 23 mai 1919

1715ème et 1713ème jours

Très chaud. Parti à 10h55 et arrivé à Charleville à 3h1/2, étant descendu à Mohon et pris une voiture au lieu de faire le tour par Warcq avec le train, qui ne m’aurait descendu à la Gare qu’à 4h3/4. Vu immédiatement Guinet et Laurent et pris les valeurs Jacquemart sans les Théret qui n’avaient pas jugé à propos de rester !! On n’est pas plus sans-gêne, mais je crois que la signification que j’ai faite à mes confrères pour la réunion pure et simple de l’Union d’Ivry à celle de Neufmanil les ramènera à la saine raison.

Dîné au buffet le soir avec Guinet, et fait un tour aux bords de la Meuse pour voir les ponts sautés. C’est formidable !…

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils


Cardinal Luçon

Vendredi 23 – Visite de la Société Archéologique conduite par M. Lefevre Pontalis.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Vendredi 23 mai

Un délai supplémentaire de huit jours a été accordé à l’Allemagne pour remettre ses contre-propositions. Brockdorff-Rantzau a été autorisé à faire venir un train d’imprimerie.
M. Orlando est revenu à Paris après avoir tenu conseil à la frontière.
Les gouvernements alliés se préoccupent du nouveau conflit ukraino-polonais.
la marche des Esthoniens se poursuit vers Petrograd.
On annonce que M. Sasonoff serait accueilli à Londres comme ambassadeur de l’amiral Koltchak.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button