Louis Guédet

Mardi 1er avril 1919

1663ème et 1661ème jours

7h soir  Beau temps, la gelée, mais après-midi assez douce, du soleil. Rien de transcendant, juste sorti pour porter mes lettres à la Poste. Lettre de ma pauvre chère femme, toujours fort triste, et réellement malade !

Lettre de Melle Devédeix, toujours aussi folle dépensière. Elle a trouvé moyen de faire 5 à 6000 Francs de dettes durant l’occupation allemande à Soye près de Namur !! Je ne sais comment elle pourra rembourser. Elle a juste sa maison boulevard de la République, 47 (Hôtel de Champagne) (deviendra en partie le boulevard Foch en 1929 et le boulevard du Général Leclerc en 1949), déjà hypothéquée au Crédit Foncier, alors !! En voilà une cliente qui m’aura donné du souci. Que deviendra-t-elle ? Elle risque d’aller mourir sur un lit d’hôpital ! C’est son affaire la malheureuse !!

Écrit à la Supérieure Sœur Pauline et à Mère St Jean des Augustines de Reims à Cras-Avernas. Je n’ai plus qu’à attendre ce que la R.M. (Révérende Mère) supérieure décidera pour mon voyage à Cras afin d’arrêter les conditions et la mise au point de leur retour à Reims.

Voilà ma journée ! Je suis toujours douloureusement triste dès que je sors et que je suis livré à mes idées, je pleure !

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Cardinal Luçon

Mardi 1 – Visite de M./ X, envoyé par Mgr Lacroix. Visite à l’Archevêché. Départ 8h30 pour Rome.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Mardi 1er avril

 

Le Comité des Quatre a examiné la question de Dantzig, qui se présente sous un double aspect : le passage des troupes polonaises du général Haller et sa cession à la Pologne.
Le maréchal Foch a invité l’Allemagne à envoyer un plénipotentiaire à Spa, où il se rendra personnellement, pour discuter le problème du débarquement. La date du 3 avril a été fixée.
D’après certaines informations, le siège de la Société des Nations serait fixé à Genève, mais la Belgique réclame en faveur de Bruxelles.
Les partis de gauche du Luxembourg envoie une délégation à Paris pour négocier avec l’Entente.
Les indépendants ont obtenu pour la première fois la majorité à l’élection des C.O.S de Berlin.
La mission financière allemande attend à spa.
La réunion de la Chambre italienne est ajournée au 23 avril. Les élections générales auraient lieu en octobre.
Le nouveau gouvernement hongrois a ordonné une diminution du loyer des petites habitations. Petloura aurait repris l’offensive contre les bolcheviks : ceux-ci se préoccupant surtout, à l’heure actuelle, d’attaquer la Roumanie.
M. Wilson a reçu à Paris une douzaine de parlementaires américains. Il leur a montré les difficultés de la paix, mais il a insisté en même temps sur l’urgence d’aboutir.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

 

Share Button