Louis Guédet

Dimanche 15 décembre 1918

1556ème et 1554ème jours

8h1/2 matin  Temps gris toujours doux, mal dormi. Quelles obsessions m’accablent et m’assaillent toutes les nuits !! Ανἀγκη !

6h soir  Courrier chargé. Été à Vitry-la-Ville porter des mandats, s’il ne pleut pas cette nuit je pourrais aller à Vitry-la-Ville demain matin pour prendre mon train.

Lettre de D’Hesse, boulanger rue de Tambour, qui reprends un fond 56, rue de Vesle et me demande de le représenter. Je sens de plus en plus qu’il va falloir que je retourne me réinstaller à Reims. Je n’y puis échapper. Tout le monde me réclame ! et je sens que je ne puis faillir à cet âpre devoir. Ce sera dur, douloureux ! pour moi !! sans espoir d’aucune consolation ni d’aucun avantage !!

Lettre d’André ! qui aspire après ses vacances. Dans l’Écho de Paris parait le décès du Comte de Margon, capitaine de Jean au 61e d’Artillerie (Guy Théophile Le Moine de Margon, capitaine à la 2e Batterie, décédé le 6 novembre 1918 à Bussy-le-Château), qui a été pris de la grippe avec lui. Le journal dit qu’il a succombé à une atteinte des gaz ! Je ne comprends pas, Jean m’ayant parlé que de la grippe. Il nous dira cela quand il sera ici.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

 Cardinal Luçon

Dimanche 15 – R… seo à la Procure. Venus : Card. Vannutelle, Diquatelli, Billete, Billat, Gasparri, (Marucchi, Tedeschini).

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 Dimanche 15 décembre

Paris a accueilli M. Wilson avec enthousiasme. Des toasts chaleureux ont été prononcés au déjeuner de l’Élisée par M. Poincaré et par le Président des États-Unis. Le conseil municipal a décerné à M. Wilson le titre de citoyen de Paris, titre qui fut jadis conféré à George Washington.
Les troupes de la 10e armée ont occupé Kreuznach, dépassé la ligne Bretzenheim-Eichloch-Biebelnheim-Gau-Odernheim, et enfin, pénétré dans Mayence.
Les Britanniques ont traversé le Rhin et commencé l’occupation de la tête de pont de Cologne. Ils ont atteint la ligne Ober-Kassel-Siegburg-Odenthal-Opladen.
La 3e armée américaine a traversé le Rhin et occupé la tête de pont de Coblentz.
Le maréchal Foch et le général Pershing sont arrivés à Trèves pour discuter les conditions de la prolongation de l’armistice.
Le président du Reichstag, M. Fehrenbach, a convoqué brusquement l’assemblée sans prendre l’assentiment du gouvernement Ebert-Haase. Les commissaires du peuple ont répondu par une lettre où ils mettent M. Fehrenbach en face de ses responsabilités.
Dans un dernier grand discours, M. Lloyd George a fait le procès des travaillistes. Il s’est prononcé de nouveau contre la conscription.
Les députés catalans ont quitté brusquement la Chambre espagnole pour protester contre le refus des partis de discuter le régionalisme.
L’Italie démobilise presque toutes ses classes.
Une escadrille américaine est arrivée à Pola.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button