Louis Guédet

Dimanche 29 septembre 1918

1479ème et 1477ème jours de bataille et de bombardement

9h matin  Pluie battante toute la nuit, qui a cessé un peu ce matin, mais pour sans doute reprendre dans la journée, le temps est trop couvert pour que cela n’arrive pas !

6h soir  Courrier fort chargé, 180 signatures de légalisations pour la Mairie de Reims. Circulaire à envoyer aux 33 notaires de l’arrondissement de Reims, etc… Bonnes nouvelles de Robert qui nous dit avoir assisté à la bataille du haut d’un observatoire. Il va bien. Il est au-delà de Souain, vers Ste Marie-à-Py, Sommepy, pays aux ondulations formidables. Nos américains, Régiment n°23e Infanterie (rayé) !  partent cette nuit vers minuit. Ils ont mis leur chambre dans un état dégoutant… Bon débarras !

Reçu lettre du Directeur du Collège St Grégoire de Tours, à Marmoutier, par Ste Radegonde (Indre et Loire) acceptant André pour faire sa rhétorique. Grâce au R.P.Virion et au P. de Genouillac de Ste Geneviève de Versailles probablement. J’écris à St Etienne qu’on ne compte pas sur lui, donc. Nous aimons mieux cela surtout en raison des bombardements de Châlons toujours possibles, et la nourriture insuffisante à St Etienne. Ma femme partira après-demain pour Paris et Tours le conduire. Pourvu qu’il réussisse à travailler, c’est ce que je demande, mais il est encore bien insouciant et surtout indolent (rayé) malgré son intelligence et ses moyens. J’espère que la discipline des Jésuites le nourrira un peu et le dressera. Cela ne lui fera pas de mal.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Cardinal Luçon

Dimanche 29 – Maulevrier. Assiste aux offices. Allocution à la Grand’messe. Après Vêpres, visite à l’Hospice, aux soldats, aux écoles, etc

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Dimanche 29 septembre

Nos troupes, soutenues par les chars d’assaut, ont réalisé une avance sur tout le front de bataille en Champagne.
Nous avons gagné du terrain entre Sainte-Marie-à-Py et Auberive, pris Somme-Py, enlevé les hauteurs au nord de Fontaine-en-Dormois, progressé au delà de la voie ferrée de Challerange, et au cours d’une avance de huit kilomètres sur certains points, capturé 10000 prisonniers et du matériel.
Un succès local a été obtenu entre l’Ailette et l’Aisne. 250 prisonniers ont été faits au nord-est de Sancy. Nous avons occupé les villages de Jouy et d’Aizy.
Les Anglais ont attaqué sur un front étendu en direction générale de Cambrai et atteint tous leurs objectifs. Ils ont pris Beaucamp, Flesquière et l’éperon qui s’étend de ce point vers Marcoing, Anneux, Graincourt, Arleux-en-Gohelle, Epinoy, Aizy-le-Verger. Ils ont fait plus de 10000 prisonniers et capturé plus de 200 canons.
Les Belges ont engagé une offensive victorieuse dans la région de Dixmude.
Les Américains ont enlevé, au nord-ouest de Verdun, Charpentry, Very, Epinonville, Ivoiry. Ils ont fait 8000 prisonniers, dont 125 officiers.
En Bulgarie, les forces britanniques ont pris Stroumitza.
Les Serbes, partis d’Istip, ont enlevé Kotchana et attaqué Vélès, tandis que d’autres contingents alliés refoulaient une armée bulgare allemande à l’ouest de Krusevo.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button