Louis Guédet

Dimanche 15 septembre 1918                                                

1465ème et 1463ème jours de bataille et de bombardement

11h  Temps magnifique d’automne, soleil chaud, brûlant. A la Grand Messe sermon par un aumônier divisionnaire, parent de Déroulède (Paul Déroulède, écrivain, romancier, homme politique (1846-1914)). Sermon plutôt fait pour une Cathédrale que pour la pauvre Église de St Martin, et surtout pour le maigre public !!!

Lettre de Robert. Pas de Jean. Peu de courrier. Et puis tout cela me dégoûte, je n’ai de cœur à rien. On raconte 36 choses sur les ruses des américains, on parle de 40/45 000 prisonniers, que les Yankees sont à Étain, etc… Il vaut mieux attendre, mais allez empêcher les langues de tourner !

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

 Cardinal Luçon

Dimanche 15 – Répondu au Rév. Foley, rédacteur du Western Catholic. Visite de la famille Join.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Dimanche 15 septembre

Nous avons progressé entre Savy et la route de Saint-Quentin à Ham.
Au sud de l’Ailette, nous avons élargi nos positions au nord de Nanteuil-Ia-Fosse. Deux contre-attaques allemandes ont été repoussées dans la région de Laffaux et de la ferme Moisy.
Les troupes anglaises ont gagné du terrain dans le secteur Vermand-Jeancourt, au nord-ouest de Saint-Quentin; elles sont en contact avec les détachements avancés de l’ennemi et ont fait des prisonniers.
Au sud-ouest de la Bassée, elles ont continué leurs progrès malgré le feu violent des mitrailleuses ennemies. Elles ont pris la fosse 8 de Béthune et le crassier contigu, qui constitue une importante position locale.
Au nord-ouest, nos alliés occupent la ligne des tranchées allemandes immédiatement à l’ouest d’Auchy-Iez-Ia Bassée et progressent dans le village. Ils ont fait des prisonniers dans le voisinage du lac de Zillebeck.
Les Américains ont obtenu de sérieux succès dans la région de Saint-Mihiel. Les troupes venant de l’ouest ont fait leur jonction avec celles avançant au sud. Tout le saillant a été réduit; la progression a été, en certains endroits de 20 kilomètres. Les prisonniers dénombrés montent à 13300.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button