Louis Guédet

Jeudi 15 août 1918

1434ème et 1432ème jours de bataille et de bombardement

10h matin  Temps magnifique. Messe avec un assez grand nombre de soldats. Sermon quelconque par leur aumônier. Robert va-t-il nous arriver aujourd’hui. Aurons-nous des nouvelles de Jean ?!

2h après-midi  Pas de nouvelles de Jean ! Cela commence à m’inquiéter. Voilà 13 jours qu’il ne nous a pas écrit et 7 jours qu’il est dans la bataille ! Pourvu qu’il sorte sain et sauf de tout cela !

7h soir  Robert nous est arrivé à 4h16. Vers 3h j’étais allé au devant de lui avec André à bicyclette. Il est affecté au 288e d’Artillerie lourde. Il pourra néanmoins continuer à porter la fourragère du 61e d’Artillerie. Il tâchera d’aller au groupe qui fait Division avec Jean. Il parait très content de son choix. On parle d’une attaque en Lorraine de notre part.

Rencontré en allant à Vitry-la-Ville la procession du 15 août (vœux de Louis XIII) se déroulant dans les rues de Cheppes. Qu’il y avait donc longtemps que je n’avais vu semblable spectacle dans nos rues ! Il y a bien 40 ans !… Les troupes cantonnées paraissent assez surprises !

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Cardinal Luçon

Jeudi 15 – Assomption de la Sainte Vierge. Grand’Messe ä 9 h: Visite du Père Heulin de Binson, de M. l’Abbe Ballot, de M. Abelé.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Jeudi 15 août

Nos troupes ont continué à gagner du terrain entre l’Avre et l’Oise, en dépit de la résistance opposée par l’ennemi.
Au sud de l’Avre, nous avons occupé Marquévillers, Grivillers et atteint la ligne Armancourt-Tilloloy. Nous avons progressé au nord de Roye-sur-Matz, d’environ 2 kilomètres, jusqu’aux abords de Canny-sur-Matz.
Plus au sud, nous avons conquis et dépassé Laberlière. Entre Matz et Oise, nous avons avancé au nord de Chèvincourt. Machemont et Cambronne sont à nous.
Les Anglais ont repoussé de fortes contre-attaques ennemies à Lihons ainsi qu’aux alentours de cette localité. Ils ont effectué une opération heureuse au sud de la Somme, faisant 200 prisonniers et reliant leurs positions à l’est de Mericourt, à celles à l’est d’Etinchem, sur la rive nord de la Somme.
Ils ont amélioré leur ligne à l’est de Robecq et entre Vieux-Berquin et Merris.
120 de nos avions ont survolé l’ennemi à Lassigny, jetant 23 tonnes d’obus.
Un contingent français a débarqué à Vladivostok.
Les Japonais ont fait leur jonction avec les Tchécoslovaques en Sibérie orientale.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

 

Share Button