Louis Guédet

Dimanche 25 août 1918

1444ème et 1442ème jours de bataille et de bombardement

8h matin  Du brouillard intense, voilà déjà l’automne ! St Louis ! Triste St Louis ! Il ne peut plus y avoir de fêtes pour moi, hélas ! C’est fini ! Il n’y a plus que des tristesses et des souffrances qui peuvent maintenant semer le chemin de ma vieillesse !… Demain je vais à Vitry préparer et organiser mes audiences et l’installation de mes justices de Paix.

2h  Ce matin dépêche m’annonçant la mort du Président Renard. Tout à démolir et à réorganiser. Parti à Vitry-la-Ville envoyer une dépêche pour dire à Raux de ne pas m’attendre à Vitry demain. Dépêche au Procureur pour le prévenir que je passerai demain à Sézanne pour faire ouvrir le testament du Président. Je pars donc demain matin à 6h1/2 pour arriver à Sézanne vers 9h. Je fais ouvrir le testament et je reprends le train à 5h pour Romilly-sur-Seine où de là je sauterai dans l’express du Belfort – Paris à 7h39 pour être à Paris à 10h du soir. Le mardi matin à la première heure je serai à St Cloud.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils


Cardinal Luçon

Dimanche 25 – Allocution de bienvenue à la Grand’Messe. Ubi Episcopus ibi Cathedralis : l’église d’Ay devient pour un moment Cathédrale. Visite du Colonel Porte (?) et de l’Abbé… Visite de M. Abelé. La nuit: petit orage sans pluie à 11 h

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Dimanche 25 août

Dans la région de Lassigny et entre Oise et Aisne, canonnade assez vive.
Nos détachements ont pénétré sur plusieurs points dans les tranchées allemandes en Lorraine et ramené des prisonniers.
Les Anglais ont progressé dans le secteur d’A1bert et fait des prisonniers. Depuis le 21, ils ont fait p1us de 14000 prisonniers et capturé un certain nombre de canons.
Ils ont réussi une opération 1ocale au nord de Neuf-Berquin. Quelques attaques partielles au nord de Bailleul, au sud de Locre et au nord de Kemmel, faites par l’ennemi au cours de la nuit, ont été repoussées après une lutte vio1ente. Des combats heureux pour nos alliés ont eu 1ieu au nord du canal de la Bassée, dans le secteur de Givenchy.
Nos équipages de chasse ont abattu ou mis hors de combat quatorze avions ennemis.
L’aviation de bombardement de jour a lancé dix-huit tonnes de projectiles sur des rassemblements de troupes et des convois dans le ravin de Margival, sur les routes de Soissons à Chauny, sur Vauxaillon, Anizy-le-Château et Laffaux.
L’aviation de nuit a jeté vingt cinq tonnes de projectiles sur les gares de Ham, Laon, Anizy-le-Château, Mézières et Marchault-Pontavert. Une forte expédition a été effectuée sur l’aérodrome de Mars-la-Tour.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button