Cardinal Luçon

Lundi 7 – + 6°. Neige fond. Nuit tranquille. Visite de l’aumônier du 108e avec un autre et plusieurs officiers jeunes. 4 h. nouvelle chute de neige abondante.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Lundi 7 janvier


Canonnade intermittente sur quelques parties du front.
Des coups de main ennemis sur nos petits postes au nord du Chemin-des-Dames sont restés sans succès.
Sur le front belge, légère activité d’artillerie dans les régions de Ramscapelle, Dixmude et Mercken.
En Macédoine, activité de l’artillerie ennemie dans la région de Monastir.
L’aviation française a bombardé les cantonnements et convois ennemis au nord du lac Presba.
La neige rend les communications difficiles dans les montagnes.
Sur le front anglais, l’ennemi a dirigé une forte attaque contre les positions de la ligne Hindenburg, à l’est de Bullecourt. Un petit détachement a réussi à prendre pied dans une sape en avant des tranchées de première ligne. Cette sape a été ensuite reprise. Sur le reste du front l’attaque allemande a été rejetée avec pertes avant que l’assaillant ait pu aborder nos positions.
Quelque activité de l’artillerie au nord-est d’Ypres.
Nos alliés ont déployé une grande activité aérienne. Ils ont jeté plus de 250 bombes sur les gares de Ledeghem, Denain, Menin et Roulers. Plusieurs milliers de cartouches de mitrailleuses ont été tirées de faible hauteur. Huit avions allemands ont été abattus et cinq autres obligés d’atterrir, désemparés.

Source : La Grande Guerre au jour le jour


Share Button