Paul Hess

Nuits du 10 au 11 et du 11 au 12 octobre 1917 – Démonstrations d’artillerie.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

Cardinal Luçon

Mercredi 10 – + 9°. Nuit tranquille. Action vers l’est à différentes repri­ses, très courtes, vers 4 à 15 minutes d’intervalle. Quid ? Visite à l’hôpital de la Charité (Saint-Maurice). Visite du Président de la République por­tugaise qui m’a invité et engagé à aller au Portugal. « Il faut vous faire voir. » Félicitation sur mon attitude. Il est accompagné de M. Barthou à 5 h. 15.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173


Mercredi 10 octobre

Lutte d’artillerie assez vive en Belgique et sur le front de l’Aisne. L’ennemi a tenté, à plusieurs reprises, d’attaquer nos petits postes dans la région de Craonne et de Champagne, dans les secteurs de la Main-de-Massiges et du mont Haut. Toutes ces tentatives ont été repoussées et nous ont permis de faire des prisonniers.
En Macédoine, faible activité sur l’ensemble du front. Dans la région de Doiran, deux raids, appuyés par l’aviation, ont pénétré dans les lignes ennemies et exécuté des destructions. L’artillerie anglaise a forcé des détachements ennemis à évacuer Osmal-Kanula, au sud-ouest de Serès. Nos alliés ont effectué d’heureux coups de main à l’est du lac de Doiran.
Sur le front britannique, en Belgique, une attaque allemande a été repoussée à l’est du bois du Polygone. Nos alliés ont fait des prisonniers. Ils ont jeté deux tonnes et demie d’explosifs sur les gares de Staden et de Courtrai.
Les Russes ont brisé une offensive allemande sur la chaussée de Pskov. Ils ont réussi un coup de main dans le secteur d’Illuxt.
Les Italiens ont exécuté un raid aérien au-dessus de Cattaro et capturé un torpilleur autrichien dans l’adriatique.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

 

Share Button