Cardinal Luçon

Vendredi 15 – + 17°. Combat toute la nuit à l’est de Reims. Contre-ordre pour Ville-en-Selve où je devait aller ce matin dire la messe aux soldats pour la fête du Sacré-Cœur. Circulaire Painlevé par un soldat à 5 h. du matin, interdisant la Consécration au Sacré-Cœur. Visite au Général des Vallières qui nous en lit le texte, et nous en explique la raison. Via Crucis in Cathedrali. Aéroplanes, après-midi, visite au Général de Bouyer, à Villers- Allerand.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173


Vendredi 15 juin

Activité moyenne des deux artilleries sur la plus grande partie du front, assez violente dans la région de Craonne et au sud-est de Corbeny.

Sur le front belge, vive activité d’artillerie spécialement dans la région de Steenstraete, Lizerne et Boesinghe. Lutte de bombes vers la Maison-du-Passeur. Combat entre patrouilles au sud de Dixmude.

Les Anglais ont réalisé une marche progressive à l’est de Messines et la pression qu’ils exercent sur l’ennemi au sud de leur front d’attaque, a contraint les Allemands à abandonner une partie importante de leur système de défense de première ligne, dans le secteur entre la Lys et Saint-Yves. Poursuivant leurs avantages, nos alliés ont marqué une avance importante à l’est du bois de Ploegstaert. Ils ont également gagné du terrain aux abords de Gapaard.

Au nord de Bullecourt, et au sud de Hooge, ils ont exécuté des coups de main qui leur ont permis de ramener des prisonniers.

Combats secondaires sur le front russe.

Échec autrichien dans le Trentin, sur le plateau d’Asiago.

En Grèce, nos troupes occupent Trikala, Velestino et Volo. Constantin et sa famille se sont embarqués pour l’Italie.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button