Cardinal Luçon

Vendredi 8 – + 18°. Nuit tranquille. Via Crucis in Cathedrali vastata. Orage. Visite du Général de Mondésir.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. Travaux de l’Académie Nationale de Reims

Vendredi 8 juin

Dans la région au nord-ouest de Saint-Quentin, un fort parti d’Allemands a tenté vers minuit l’attaque de nos lignes sur un front de 600 mètres. Nos feux, déclenchés avec violence et précision, ont arrêté net cette tentative. Les assaillants, fortement éprouvés, sont immédiatement rentrés dans leurs tranchées de départ.

Au nord du chemin des Dames, l’activité des deux artilleries se maintient très vive sur le front, au sud de Filain.

En Haute-Alsace, un coup de main ennemi, à l’ouest de Bisel, a été aisément repoussé.

Les troupes britanniques ont attaqué les positions allemandes de la crête Messines-Wytschaete, sur un front de plus de 15 kilomètres. Elles ont enlevé partout les premiers objectifs ; elles continuent à progresser sur tout le front.

De très nombreux prisonniers ont été annoncés dans les centres de rassemblement.

Les Italiens ont encore maîtrisé une succession d’assauts autrichiens sur le front du Carso.

Un sous-marin allemand a été coulé par un navire de commerce américain.

La situation est devenue très critique en Espagne.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button