Cardinal Luçon

Mercredi 6 – + 19°. Nuit tranquille sauf coups de canons vers l’est. Bombardement et incendie rue Croix Saint-Marc (à Saint Jean-Baptiste de la Salle). Visite aux Halles et aux Caves Werlé, où M. le Curé de Saint- Benoît et les Sœurs du Saint-Sauveur de sa paroisse sont réfugiés. Visite de la Chapelle de la Mission, où je n’ai pas pu entrer. Bombes boulevard Lundy sur l’ancienne maison Bertrand de Mun, rue Croix Saint-Marc et quartier Saint-Benoît. 2 obus sur la maison des demoiselles institutrices libres. Bom­bes gros calibre à 4 h. 25 soir. Orage.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. Travaux de l’Académie Nationale de Reims
Angle rue de Cernay et rue Croix St-Marc

Angle rue de Cernay et rue Croix St-Marc


Mercredi 6 juin

Bombardement assez violent de part et d’autre, dans la région de Braye-en-Laonnois. Au cours de la nuit, une vive attaque de nos troupes nous a rendu des éléments de tranchées où l’ennemi avait pris pied au nord-ouest de la ferme Froidmont.

Lutte d’artillerie intermittente en Champagne, plus active vers le front Cornillet et sur le Casque. Divers coups de main ennemis sur nos postes, entre Tahure et Auberive, ont échoué.

En représailles des bombardements effectués par l’ennemi sur la ville ouverte de Bar-le-Duc, les 29 et 30 mai, 7 de nos avions ont survolé la ville de Trèves, sur laquelle ils ont jeté 1000 kilos de projectiles.

Nos escadrilles ont copieusement arrosé de projectiles les terrains d’aviation ennemis de Morhanges, de Habsheim, de Frescati et de Sissonnes; 16.500 kilos d’obus ont été jetés sur les baraquements, qui ont subi des dommages importants. D’autres escadrilles ont bombardé la gare de Lumes (Ardennes), les dépôts de munitions de Warmeriville, les gares et dépôts de la région de Laon. Il y a lieu de citer encore le bombardement de l’aérodrome de Colmar, des gares de Thionville et de Dun-sur-Meuse.

Les Anglais ont repoussé des raids au sud-est de Lens et au sud d’Armentières.

Le général Broussilof remplace le général Alexeief à la tête de l’armée russe.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button