Paul Hess

18 juin 1917 – Bombardement.
M. Edmond Henry, couvreur, est tué dans la matinée, devant son domicile, rue des Moulins.

Le communiqué annonce 1 200 obus pour la journée d’hier 17.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

Cardinal Luçon

Lundi 18 – + 21. Nuit tranquille. 4 h. Orage presque sans pluie vers 4 h.-

5 h. bombes sifflantes de fort calibre, où ? 6 h. 35, plusieurs grosses bom­bes assez près de nous. Orage violent : la foudre tombe entre l’Hôtel de Ville et la Cathédrale, pendant ma messe. 2 fois. Visite au Docteur Gaube. 9 h. 30, orage violent, grêle. Visite des Sœurs de l’Espérance. A 2 h. du Clergé, du Capitaine de Pimodan, et d’un aumônier (de Limoges), du Général de Mondésir et du Capitaine d’Aubigny. Violent, violent combat à l’est de Reims. Vers 9 h. pendant 1 heure probablement du côté de Moronvilliers.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173


Lundi 18 juin

Dans la région au nord-est de Cerny, l’ennemi a déclenché un feu violent sur nos positions de la Bovelle, tandis que ses détachements d’assaut se rassemblaient dans les tranchées. Notre artillerie a fait avorter ces préparatifs d’attaque et ramené le calme.

Plus à l’est, la lutte d’artillerie a pris un caractère d’extrême intensité dans le secteur d’Hurtebise. Des reconnaissances allemandes ont été dispersées par nos feux à l’est de Reims et au nord d’Emberménil.

En Woevre et dans les Vosges, à l’Helsenfurst, nous avons réussi des coups de main qui nous ont permis de ramener des prisonniers et de détruire de nombreux abris.

Sur le front britannique, canonnade près de Croisilles, aux abords de Lens et aux environs d’Ypres.

7 avions allemands ont été détruits par nos alliés.

Un zeppelin a été abattu au cours d’un raid sur l’Angleterre.

Les éclaireurs russes ont manifesté de l’activité dans la région de Lusetz. Fusillade sur le front roumain.

Activité d’artillerie sur le front Italien, en Carnie. Les batteries autrichiennes ont tiré contre les positions de nos alliés au Val Piccolo et au Val Grande. L’ennemi a subi des pertes en plusieurs rencontres partielles.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button