Cardinal Luçon

Vendredi 9 – Nuit tranquille. La neige couvre toujours la terre, au moins 0,15cm. – 5° au-dessous de zéro. A 2 h, visite de l’officier qui est près du nouveau Major qui, malade d’une congestion pulmonaire depuis un mois, ne peut venir, et l’envoie m’apporter ses hommages : je lui ferai plaisir en allant le voir. Promis d’y aller. Chute de neige. Via Crucis in cathedrali.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Ferdinand_von_Zeppelin

Source : Current History of the War v.II (April 1915 – September 1915). New York: New York Times Company

Vendredi 9 mars

Entre Oise et Aisne, actions d’artillerie assez vives et rencontres de patrouilles dans la région de Moulins-sous-Touvent.

En Champagne, après une intense préparation d’artillerie, nos troupes ont réussi à enlever la majeure partie du saillant occupé par l’ennemi le 15 février, entre la Butte-du-Mesnil et Maisons-de-Champagne. 100 prisonniers dont 2 officiers sont restés entre nos mains.

Sur la rive gauche de la Meuse, nos tirs d’artillerie ont bouleversé les organisations allemandes entre la cote 304 et le bois d’Avocourt.

En Lorraine, au nord-est d’Emberménil, nos détachements ont pénétré dans les tranchées allemandes et ont ramené une quinzaine de prisonniers après avoir effectué de nombreuses destructions.

Les Anglais ont continué à progresser sur les deux rives de l’Ancre.

En Mésopotamie, les troupes anglo-indiennes sont arrivées à 8 milles au sud de Bagdad.

Le comte Zeppelin est mort.

En savoir plus sur le comte Zeppelin

Source : La Grande Guerre au jour le jour

 

Share Button