Cardinal Luçon

Mardi 20 – Nuit tranquille, – 5°. Visite de M. Klesse. Quelques bombes sifflent. Prise de Charny et de Ham(1). Vers 8 h. 1/4, bombes sifflantes au loin. De 2 h. à 5 h., 41 obus ; de 7 h. soir à 6 h. matin, pendant la nuit, 120 obus. Tergnier est pris.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173
(1) Ces « prises » n’ont aucun caractère de victoire. Nous occupons le terrain volontairement abandonné par la Allemands pour raccourcir leur front et faire d’importantes économies de personnel. Tout ce terrain « reconquis » a été sauvagement détruit, miné, défiguré par l’ennemi qui a coupé tous les arbres, fait sauter les habitations, empoisonné les puits, etc.

En Champagne – Collection Patrick Nerisson


Mardi 20 mars

Nos troupes ont dépassé Ham, sur la Somme, et Chauny, sur l’Oise. Nous tenons un grand nombre de localités entre ces deux villes. Notre cavalerie rayonne à plusieurs kilomètres au nord de Ham et a capturé un convoi qui se retirait dans la direction de Saint-Quentin. Notre avance atteint sur ce point 35 kilomètres en profondeur. Au sud de Chauny, nos détachements ont atteint la ligne générale d’Aillette.

Soissons est entièrement dégagé. Au nord-est de Crouy, nos éléments avancés ont progressé le long de la route de Maubeuge.

Une vingtaine de villages et de bourgs nouveaux ont été délivrés. L’ennemi a dévasté le pays, coupant et arrachant les arbres fruitiers. De nombreuses localités ont été complètement incendiées. Les habitants, sans abris et sans vivres, sont nourris par nos troupes. Tous les ponts sont détruits.

Violente lutte d’artillerie en Champagne vers la Butte-du-Mesnil et Auberive.

Combat sur la rive gauche de la Meuse vers le Mort-Homme.

Les Anglais ont occupé Chaulnes, Nesle et Péronne. Ils ont progressé de plusieurs kilomètres et au total ont gagné jusqu’à 16 kilomètres en profondeur sur un front de 72. Plus de 60 villages sont tombés entre leurs mains.

Les Chinois ont occupé les concessions allemandes de Tientsin et de Hang-Keou.

M. Ribot a constitué le nouveau cabinet.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button