Paul Hess

30 décembre 1916 – Très forte canonnade, tout l’après-midi, dans la direction de Berry-au-Bac.

A 17 h 1/2, réunion du personnel de l’hôtel de ville pour la fin de l’année, ainsi que l’an dernier, dans la salle des mariages.

Le maire, M. le Dr Langlet, faisant allusion à la canonnade entendue ce jour, laisse entendre que des actions pourraient avoir lieu sous peu. Il exprime l’espoir qu’elles aient pour résultat la libération de notre ville et souhaite, que 1917, nous apporte bientôt la paix victorieuse.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

berry-au-bac


 

Cardinal Luçon

Samedi 30 – Nuit tranquille. + 10°. Visites de Premier de l’An. Clergé à 2 h. ; Communautés Religieuses à 3 h. 4 h : violent combat vers l’est de Reims.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Samedi 30 décembre

Entre Aisne et Oise, notre artillerie a exécuté des tirs de destruction sur les organisations allemandes de la région de Quennevières : nos patrouilles ont pénétré dans les tranchées adverses fortement bouleversées et évacuées par les Allemands.

Sur la rive gauche de la Meuse, à la suite d’un intense bombardement, les Allemands ont prononcé une forte attaque sur un front de 3 kilomètres contre nos positions depuis l’ouest de la cote 304 jusqu’à l’est du Mort-Homme.

Sur la rive droite, nous avons dispersé une forte reconnaissance allemande à l’est de l’ouvrage d’Hardaumont.

Les Anglais ont réussi un coup de main à l’est de La Sars : les tranchées ennemies avaient beaucoup souffert du feu de leur artillerie. Ils ont repoussé un raid allemand à l’est d’Armentières. Violent combat d’artillerie au sud de l’Ancre et dans la région de Berles.

Canonnade sur le Carso.

Violents combats en Valachie dans la région de Rymnik.

Les ministres des trois royaumes scandinaves ont fait une démarche au quai d’Orsay pour s’associer à l’intervention de M. Wilson.

Source : La guerre au jour le jour

Share Button