Cardinal Luçon

Samedi 28 – Nuit silencieuse des deux côtés. Via Crucis in cathedrali, empêché hier. Après-midi, tir des canons français. L’ennemi ne répond que par 2 ou 3 obus. Visite à la Visitation. Reçu lettre de Cincinnati.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Samedi 28 octobre

Sur le front de la Somme, grande activité des deux artilleries dans les secteurs de Sailly-Saillisel, de Bouchavesnes et de Biaches.
Au nord de Verdun, où nous avons fait encore une centaine de prisonniers au cours d’opérations de détail, l’ennemi a dirigé un bombardement continu et violent sur nos premières lignes, notamment sur les ravins d’Hardaumont, le fort de Douaumont et la batterie de Damloup. Une tentative d’attaque ennemie à l’ouest de Douaumont a été arrêtée net par nos tirs de barrage.
Sur le front britannique, où la pluie est tombée en abondance, violent bombardement entre la Bassée et Hulluch ainsi que dans la région de Beaumont-Hamel par l’artillerie et les mortiers allemands. L’artillerie britannique a canonné les tranchées ennemies au sud d’Armentières.
Activité de l’aviation allemande dans la Somme.
Un raid de destroyers allemands a eu lieu dans le pas de Calais. Un transport vide et un destroyer ont été coulés du côté anglais, deux destroyers, du coté des ennemis.
Les Roumains ont gagné du terrain dans les Carpathes moldaves; ils en ont perdu à Predeal et dans la vallée du Jiul. Les Russo-Roumains ont reculé à une quarantaine de kilomètres au nord de Constantza.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

075_001

Share Button