Cardinal Luçon

Samedi 26 – Nuit tranquille à Reims ; canonnade lourde très au loin. Projections allemandes toute la nuit. A 8 h. canon français extraordinairement puissant. Visite du Général de la Division. Gros canons français vers 6 h. 1/2, pas de réponse allemande.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Samedi 26 août

Sur le front de la Somme, nous avons poursuivi nos tirs d’artillerie sur les organisations allemandes. Le chiffre de nos prisonniers atteint maintenant 600. Huit nouvelles mitrailleuses ont été retrouvées dans la partie de Maurepas que nous avons enlevée.
Au sud-est de Saint-Mihiel, une tentative allemande sur la croix Saint-Jean, a été arrêtée par nos feux. Une autre attaque sur nos positions du bois d’Ailly a également échoué.
Les troupes anglaises sont arrivées à la hauteur de celles des nôtres qui ont réalisé l’avance sur le village de Maurepas. A la suite d’un violent combat, elles ont progressé de part et d’autre de la route de Longueval-Flers. Cette opération leur a valu 187 prisonniers dont 8 officiers. Elles ont également avancé dans le secteur de Thiepval, faisant 105 prisonniers. Elles ont réussi des coups de main heureux au nord de Neuville-Saint-Vaast, près d’Hulluch et d’Aubers.
Sur le front d’Orient, des détachements anglais ont remonté la rivière Augista et fait sauter des ponts. Cavalla et Doiran n’ont pas été attaquées par les Bulgares.
Fusillade sur la Strouma. Les troupes serbes ont progressé dans la région de Kukurus. Elles ont fait plusieurs centaines de prisonniers au nord-ouest du lac d’Ostrovo.

Source : La Grande Guerre au jour le jour


neuville-st-vast

Share Button