Cardinal Luçon

Mardi 25 – Visite du P. Bailly, de l’Assomption, qui a reçu du Pape mission de saisir l’opinion de la question de l’indépendance du Saint-Siège avec quelque souveraineté temporelle comprenant Rome.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Mardi 25 juillet

Au sud de la Somme, une opération de détail nous a permis d’enlever une batterie ennemie au sud du village d’Estrées.
Depuis le 20 juillet, nous avons pris sur la Somme 60 mitrailleuses.
Au nord de l’Aisne, nos reconnaissances ont pénétré dans les tranchées adverses près de Vailly et ramené des prisonniers.
Sur la rive droite de la Meuse, nous avons capturé une trentaine de prisonniers près de la chapelle Ste-Fine. Après un vif combat, notre infanterie s’est emparée d’une redoute immédiatement à l’ouest de l’ouvrage de Thiaumont. 5 mitrailleuses et une quarantaine de prisonniers sont restés entre nos mains.
Les Anglais ont repoussé toute une série de contre-attaques près de Guillemont, en infligeant à l’ennemi de lourdes pertes ; ils ont progressé près de Guillemont : la lutte se poursuit dans le village de Pozières où les Australiens ont pris 2 Canons, 6 officiers et 145 hommes. Grande activité d’artillerie sur le reste du front.
Les Russes se sont avancés d’une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Riga. Ils ont capturé toute une compagnie autrichienne dans la région de la Lipa. Ils ont dispersé de forts détachements turcs qui les attaquaient en Arménie.
La Suède a pris des mesures rigoureuses contre les sous-marins qui viendraient naviguer dans ses eaux.

Source : La Grande Guerre au jour le jour


chapelle Ste-Fine

Share Button