Cardinal Luçon

Jeudi 15 – Nuit tranquille. Indisposition, mal au cœur ; pas dit messe. Arrivée du tableau de la Cathédrale à la plume, donné par Mme… Veuve de l’auteur.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Jeudi 15 juin

Entre l’Oise et l’Aisne une forte patrouille ennemie a été repoussée à coups de fusil au sud-est de Moulin-sous-Touvent.
A l’est de Soissons, nous avons enlevé un petit poste allemand dans la région de Venizel.
Lutte intermittente d’artillerie dans les secteurs de la rive gauche de la Meuse.
Sur la rive droite, l’ennemi a violemment bombardé nos positions au nord de l’ouvrage de Thiaumont, dans le bois Vaux-Chapitre et au sud du fort de Vaux. Aucune attaque d’infanterie ne s’est produite.
Dans les Vosges, un coup de main de nos skieurs sur la croupe au sud de Geuvern (nord de Thann), nous a permis de ramener des prisonniers.
Les Russes ont progressé à l’ouest de Loutsk et de Doubno, à l’ouest de la Strypa, et dans les régions du Dniester et du Pruth. Ils ont enlevé Sniatyn, entre Kolomea et Czernowitz et luttent pour la tête de pont de cette dernière ville. Ils ont encore capturé 6000 hommes et 6 canons, portant leurs captures totales à 1720 officiers, 120.000 hommes et 130 canons.
Toute une série d’attaques autrichiennes se sont brisées sur le front italien.
Les Anglais ont occupé Kerman, en Perse.
M. Boselli, chargé par le roi d’Italie de constituer le cabinet, poursuit ses pourparlers.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

242_001

Share Button