Cardinal Luçon

Samedi 29 – Nuit tranquille. Bordées à peu près toutes les heures. A 9 h. violent, très violent combat à l’est, à la Pompelle, jusqu’à 5 h. A 6 h., aéro­planes ; + 11°. Visite à l’Espérance, à l’Assomption, rue du Jard, aux Peti­tes Sœurs des Pauvres. A 6 h., aéroplanes ; de 10 à 11 h. violente canon­nade à l’est de Reims.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

996_001

Samedi 29 avril

Au nord de l’Aisne, canonnade dans la région du bois des Buttes.
A l’ouest de la Meuse, lutte d’artillerie dans le secteur du bois de Malancourt.
A l’est, bombardement violent de nos positions entre la côte du Poivre et Douaumont.
Journée calme en Woëvre. Dans les Vosges, nous prenons sous notre feu un convoi ennemi aux abords de Moussey, au sud-est de Celles.
Nos avions ont bombardé la gare d’Audun-le-Roman, des baraquements près de Spincourt, les gares de Grandpré et de Challerange.
Canonnade sur le front belge, spécialement près de Ramscapelle.
Les Anglais ont envahi des tranchées ennemies près de Carnoy, ils ont repoussé des attaques au sud de Frelinghien, à la cote 60, à Saint-Eloi, dans la région Hohenzollern, à l’est et au nord-est de Loos.
Le croiseur anglais Russel a sauté sur une mine en Méditerranée. Il y a 124 manquants.
Un sous-marin allemand a été coulé en mer du Nord.
La situation s’améliore en Irlande. L’ambassadeur américain à Berlin, M. Gérard, est parti pour le quartier général du kaiser afin d’y conférer avec ce dernier et avec le chancelier.

Source : la Grande Guerre au jour le jour.

Share Button