Cardinal Luçon

Dimanche 9 – Nuit tranquille, sauf quelques rafales à rares intervalles ; + 4 ; Beau soleil. Aéroplanes dans l’après-midi et tir contre eux.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Dimanche 9 avril

Au sud de l’Avre, les tirs de notre artillerie ont détruit le moulin de Saint-Aurin, où se trouvait un observatoire et bouleversé les tranchées ennemies au nord de Beuvraignes.
En Champagne (Navarin), nous avons répondu par des tirs de barrage à un violent bombardement. Aucune attaque d’infanterie.
En Argonne, lutte de mines à la Fille-Morte; concentration de feux sur les batteries ennemies du bois de Cheppy et de la région Montfaucon-Malancourt.
A l’ouest de la Meuse, les Allemands ont subi un échec à l’est d’Hautcourt et réussi à prendre pied dans deux petits ouvrages entre Hautcourt et la cote 287 que nous occupons.
A l’est de la Meuse, nous repoussons une attaque ennemie à la grenade au nord de la croupe du fort de Vaux.
Activité de notre artillerie dans la vallée de la Fecht (Vosges); nous dispersons une reconnaissance près de Sandernach.
Un sous-marin français a coulé un transport autrichien dans la mer Adriatique.

Source : La Grande Guerre au jour le jour


851_001

 

Share Button