Cardinal Luçon

Vendredi 10 – Nuit tranquille. Température : 0. Neige abondante, toute la journée, quoique fondante, tombe toute la nuit. Via Crucis. 6 h. violents coups de canons français, soir.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Juliette Breyer

Vendredi 10 Mars 1916. Ce matin je suis allée à la gendarmerie porter mes papiers rue de l’Union foncière et en même temps je suis allée dire bonjour à Mme Dreyer. Elle m’a montré la note officielle qu’elle a reçue. Tout y est expliqué. M. Dreyer a été retrouvé le 15 janvier 1916, sept mois après sa mort, près de Souchez. Il est enterré près du Bois carré. Les indications sont données de façon à ce qu’elle puisse le retrouver. Donc elle n’a plus de doute, tandis que moi, ne m’ayant rien dit, j’ai toujours espoir.

Pauvre chipette, je t’aime mon grand pour toujours.

Hortense Juliette Breyer (née Deschamps, de Sainte-Suzanne) - Lettres prêtées par sa petite fille Sylviane JONVAL

De sa plus belle écriture, Sylviane Jonval, de Warmeriville a recopié sur un grand cahier les lettres écrites durant la guerre 14-18 par sa grand-mère Hortense Juliette Breyer (née Deschamps, de Sainte-Suzanne) à son mari parti au front en août 1914 et tué le 23 septembre de la même année à Autrèches (Oise). Une mort qu’elle a mis plusieurs mois à accepter. Elle lui écrira en effet des lettres jusqu’au 6 mai 1917 (avec une interruption d’un an). Poignant.(Alain Moyat)

Il est possible de commander le livre en ligne


Vendredi 10 mars

En Belgique, activité de notre artillerie sur les positions ennemies au sud de Lombaertzyde. En Champagne, nous avons bombardé les organisations défensives de l’ennemi, à l’ouest de Navarin, à l’est de la butte du Mesnil et dans la région de Massiges. A l’ouest de la Meuse, nous avons progressé dans le bois des Corbeaux, dont nous tenons la presque totalité. A l’est, les Allemands ont dirigé plusieurs attaques de Douaumont jusqu’à Vaux. Elles ont été brisées. Les assauts contre le village de Vaux, qui ont été repoussés sur-le-champ, ont valu à l’emtemi de grosses pertes. Les pertes ont été énormes pour lui au pied du fort de Vaux, dont il a essayé d’atteindre les pentes. Bombardement en Woevre. En Haute-Alsace, nous avons enlevé un élément de tranchées à l’est de Seppois. Les Russes ont progressé le long de la mer, entre Batoum et Trébizonde. Le gouvernement allemand a fait remettre ses passeports au ministre portugais à Berlin; ol a rappelé son propre ministre à Lisbonne. La Turquie inclinerait à faire une paix séparée.

 

Source : La Grande Guerre au jour le jour

928_001


 

Share Button