Paul Hess

21 février 1916 – Dans la matinée, aux environs de 10 h, un aéro boche qui circulait depuis un moment, passe au-dessus de l’hôtel de ville et en s’en retournant dans ses lignes, laisse tomber une demi-douzaine de bombes sur le faubourg de Laon. Elles font explosion rue Pierret, avenue de Laon, etc. et un obus tiré par une de nos pièces contre cet avions — un 75 — n’ayant pas éclaté en l’air, retombe sur une maison de la rue de la Neuvillette, dans laquelle le sous-lieutenant S… du 61e d’Infanterie et une jeune personne sont tués.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

832_001


Cardinal Luçon

Lundi 21 – Nuit tranquille en ville, sauf quelques gros coups d’artillerie de temps en temps. Température : 0. Matinée aéroplanes, canonnade contre eux et au loin. A 10 h. un aéro allemand laisse tomber une bombe sur une maison en ville, où elle tue un jeune officier et une jeune fille couchés dans le même lit, sans blesser une autre fille assise sur le lit. M. de Vitray connaissait le jeune officier. Refus de sépulture religieuse. Dans l’après-midi violente canonnade contre avions. Lettre du Cardinal Sevin pour poursuite de la Dépêche et de Paul Adam. Histoire de deux peuples.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Lundi 21 février

En Belgique, après un violent bombardement de nos positions, les Allemands ont tenté de franchir le canal de l’Yser à Steenstraete. Quelques groupes ennemis ayant pu pousser jusqu’à notre tranchée de première ligne, ont été chassés aussitôt.
En Champagne, action d’artillerie sur les positions allemandes au nord de Tahure et à l’est de Navarin.
En Argonne, nous avons fait sauter deux mines à Vauquois.
Entre Meuse et Moselle, nous avons bombardé les établissements ennemis vers Etain, Varcy et Saint-Hilaire, en provoquant des incendies et des explosions.
Au sud de Saint-Mihiel, nous avons opéré des tirs de destruction à l’ouest de la forêt d’Apremont.
Un taube a lancé sans résultat plusieurs bombes sur Dunkerque. Un autre a opéré -sans résultat aussi- près de Lunéville.
Les Russes ont occupé deux villes au sud d’Erzeroum : Mouch et Aklat, coupant ainsi les communications entre les fronts ottomans.
M. Tittoni, ambassadeur d’Italie en France, a prononcé un important discours à Nice.
On annonce que le chancelier allemand demandera au Reichstag le vote de 500 millions d’impôts nouveaux.
Des avions italiens ont survolé Laybach en Carniole.

 

 

Share Button