Cardinal Luçon

Vendredi 7 – Nuit tranquille ; matinée calme. Via Crucis in cathedrali ; + 10 degrés.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Vendredi 7 janvier

En Belgique, nous avons canonné avec succès les organisations défensives de l’ennemie, notamment dans les régions de Steensstraete, Hetsas et Boesinghe.
En Artois, nos batteries ont canonné la gare de Boisleux-au-Mont (sud d’Arras), au moment du passage d’un train. Aux abords de la route de Lille, l’ennemi a fait sauter une mine dont il n’a pu occuper l’entonnoir.
Entre Oise et Aisne, nous avons pris sous notre feu des patrouilles ennemies et des travailleurs occupés à réparer les tranchées.
En Champagne, au cours d’un bombardement intense exécuté par notre artillerie sur les tranchées allemandes, au nord de la ferme Navarin, nous avons détruit tout un matériel d’attaque par les gaz. Plusieurs explosions ont eu lieu.
Les Russes ont fait 1000 prisonniers à nouveau en Galicie.
Des avions autrichiens qui menaçaient Vérone ont dû renoncer à leur raid.
La France fait une avance de 10 millions à la Grèce.
Le roi de Bulgarie songe à se proclamer tsar de Macédoine.
Le congrès travailliste anglais a rejeté le service obligatoire aux deux tiers des voix, mais à la Chambre des Communes la plupart des orateurs se prononcent en faveur de ce système.

Boisleux-au-Mont

Boisleux-au-Mont- Collection privée

Share Button