Cardinal Luçon

Jeudi 2 – Nuit tranquille, tempête et pluie. Pluie toute la matinée. Expé­dié réponse à Mgr de Rennes. Écrit à M. Carrol de Carrolton. Visite de M. Demaison. Don de M. Poultier ou Porcher. Écrit à Mgr de Cabrières pour Lettre collective. Écrit à la famille Harmel. Pluie tout le jour. Un enfant de 10 ans tué par les obus lancés sur la ville. Mgr Neveux va à Meaux visiter les élèves du Petit Séminaire.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Jeudi 2 décembre

Activité d’artillerie sur divers points du front.
Nos batteries et les batteries anglaises ont occasionné de gros dommages aux organisations ennemies en Belgique à l’est de Boesinghe. Une brèche de trente mètres a été ouverte dans une redoute.
Canonnade en Artois (Bois en Hache, chemin creux d’Angres, route de Béthune).
Bombardement réciproque à notre avantage entre Somme et Aisne, et particulièrement près de Roye.
Notre artillerie a attaqué un train blindé sur la route Chaulnes-Roye, et l’a forcé à rétrograder.
Nos batteries ont dispersé une colonne ennemie au nord-est de Soissons, sur la route de Bressy à Vregny.
Les Russes ont progressé près de Dwinsk et sur le Styr.
Les Austro-Allemands ont occupé Prizrend, à la frontière albanaise. Il y a accalmie dans le secteur français de Macédoine.
Le Reichstag a ouvert sa session eu entendant un discours de son président, plein d’un optimisme de commande.
Le Parlement italien s’est réuni. M.Sonnino, ministre des Affaires étrangères, a annoncé l’adhésion de son pays au pacte du 5 septembre 1914.
MM. Asquith, premier ministre, et Mac-Kenna, chancelier de l’Echiqier, ont harangué les représentants des Trade-Unions et leur ont recommandé la modération.

 

Share Button