Cardinal Luçon

Nuit bruyante pour les batteries. Il y a eu échanges de coups. Écrit à M. Decorsant à Lucerne. Changement de poêle. Canons au loin. Visite du Lieutenant Millac. Via Crucis in Cathedrali.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Vendredi 5 novembre

Notre artillerie a bombardé en Belgique les positions ennemies de la région de Lombaertzyde et contre-battu efficacement des batteries allemandes. Vifs combats à la grenade autour de Neuville-Saint-Vaast. Engagements d’artillerie dans le secteur du bois de Givenchy et au sud de la somme, près de Beauvraignes. En Champagne, lutte active dans la région de la ferme Chausson, entre la cote 199 et Maisons de Champagne. Nous avons d’abord complètement chassé l’ennemi des dernières positions de notre tranchée avancée qu’il tenait encore. Puis en fin de journée, il a réussi, par une nouvelle attaque extrêmement acharnée, à prendre pied en quelques points. Il a été repoussé dans une offensive devant la Courtine. Duel d’artillerie au Violu, dans les Vosges. Les Russes ont remporté des avantages sur un certain nombre de points de leur front. Ils ont réussi à capturer près de 6000 Allemands et Autrichiens. On dément la démission de M. Sazonof. Les troupes de Mackensen marchent, en Serbie, dans la région de Kragougevatz. Les alliés poursuivent leur débarquement à Salonique. La bataille entre Autrichiens et Italiens se développe très violente dans le Carso, spécialement aux abords de Goritz. M.Venizelos a renversé par 147 voix contre 114 le cabinet Zaïmis, après un débat long et passionné.

Source : la Grande Guerre au jour le jour


 

ob_516245_neuvillecp

Share Button