Paul Hess

Le roulement ininterrompu des coups de canon fait supposer que les opérations sont reprises à l’est de Reims.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

 

Cardinal Luçon

Jeudi 7 – Nuit très bruyante au canon à l’est. Ce doit être la préparation ci-dessus indiquée. Très violente de 9 h. à 10 h.. Item dans la matinée, et continu. Vers 3 h. quelques bombes sur les batteries.

Visite à M. Abelé aux Caves, rue de la Justice.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Jeudi 7 octobre

Notre action en Champagne a abouti à de nouveaux et sérieux résultats.
Nos troupes d’infanterie, après une solide préparation d’artillerie, ont enlevé d’assaut le village de Tahure et atteint le sommet de la butte de ce nom qui formait point d’appui dans la seconde ligne de résistance ennemie.
Nous avons aussi progressé près de la ferme Navarin.
Le chiffre des prisonniers est d’un millier.
Combats d’artillerie en Artois (Givenchy), en Argonne (La Harazée), au bois Le Prêtre, en Lorraine (Leintrey, Reillon, Badonviller) et dans les Vosges (Metzeral).
Bombardement sur le front belge.
Les Russes ont remporté quelques avantages autour de Dwinsk. Les Allemands se retranchent devant cette place.
Le roi de Grèce a offert le pouvoir à M. Zaïmis, un ami de M. Venizélos.
Les ministres de la Quadruple Entente et le ministre serbe, jugeant la réponse de M. Radoslavof insuffisante, ont demandé le
urs passeports.

Source : la Grande Guerre au jour le jour


 

Jeudi 7 octobre 1915. Le roulement ininterrompu des coups de canon fait supposer que les opérations sont reprises à l'est de Reims.
Share Button