Paul Hess

Le communiqué en date du 25 septembre – 7 h, signale, entre autres choses, ceci :

Sur le front de l’Aisne, en Champagne, très violent bom­bardement réciproque.

Nous avons entendu cela en effet, vendredi 24 ; c’était positi­vement effrayant.

  • Sur le soir, nous apprenons l’avance résultant de l’offen­sive prise en Champagne, d’Auberive à Ville-sur-Tourbe ; on dit qu’il aurait été fait 12 000 prisonniers allemands.
Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

Cardinal Luçon

Dimanche 26 – Nuit tranquille, sauf quelques coups de canons français par intervalles. On affiche à la Mairie que la lère ligne de tranchées enne­mies a été prise sur tout le Front. Canons, aéroplanes à 5 h. Trois à la fois, les canons tirent dessus. Il y avait deux Français ; peut-être l’étaient-ils tous.

La Mairie recommande de laisser les corridors et portes ouvertes aux passants, en cas de bombardement, comme refuges.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Dimanche 26 septembre

Nos batteries ont coopéré avec la flotte anglaise au bombardement des positions allemandes de Westende et de Middelkerke.
Les troupes britanniques ont attaqué avec succès les positions ennemies à l’ouest de Loos et d’Hulluch.
Opérant en liaison avec l’armée anglaise, nous avons prononcé une attaque énergique au nord d’Arras et pris pied sur plusieurs points des lignes ennemies.
Combat à coups de torpilles et de bombes entre Somme et Aisne. Nous faisons exploser un dépôt de munitions ennemies.
En Champagne, après avoir bombardé les tranchées, abris, blockhaus et batteries ennemis, nous avons donné assaut aux lignes allemandes, entre Suippes et Aisne. Les premières positions ennemies ont été occupées sur la presque totalité du front d’attaque.
Canonnade en Woëvre, en Lorraine et dans les Vosges. Nos avions ont bombardé la gare des Sablons, à Metz.
Les Russes ont repris la forteresse de Loutsk (Volhynie), après une série de brillants combats, où ils ont fait 5000 prisonniers. Ils ont été aussi victorieux sur la Chara, au nord de Pinsk.
Le bruit de la mobilisation roumaine a couru sans être toutefois confirmé. Les gouvernements de la Quadruple Entente délibèrent au sujet de l’action à entreprendre pour prémunir la Serbie contre une agres
sion bulgare.

Source : la Grande Guerre au jour le jour


 

ob_4d9398_013-001
Share Button