Cardinal Luçon

Nuit tranquille en ville, sauf d’énormes coups, canons ? Bombes ? à différentes heures, notamment vers 3 h. à 10 h matin, canonnade française, bombes allemandes. Aéroplane à 6 h., canons français tirent contre lui.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Renée Muller

le 23 cette fois c’est pour du bon ils s’en vont nous en sommes très chagrins, au soir alerte,

à 2 h du matin comm off. l’Italie declare la guerre à l’Autriche

Renée Muller dans Journal de guerre d'une jeune fille, 1914

Voir la suite sur le blog : Activités de Francette: septembre 1916 – janvier 1917 : 3e carnet de guerre de Renée MULLER


 Fête de Jeanne d’Arc, 23 mai 1915, Établissement Henri Abelé.

Ce grand cellier à Vins de Champagne fut aménagé par M.H.A. en salle de Fêtes militaires durant les années 1915 et 1916. Le 23 mai 1915 une Messe solennelle en l’honneur de la bienheureuse Jeanne d’Arc y fut célébrée, avec accompagnement de musique militaire, en la présence de nombreux officiers et civils. Durant la cérémonie, des obus shrapnels apportèrent leur note émotionnante à cette fête, qui se déroulait à moins de deux kilomètres des lignes ennemies.

(retranscription de la légende du document)

Collection : Thomas Geffrelot

Collection : Thomas Geffrelot


 

Dimanche 23 mai 1915

Les troupes britanniques, attaquées au nord de la Bassée, ont vigoureusement repoussé l’ennemi en lui infligeant de fortes pertes. Au nord d’Arras, un violent combat d’artillerie s’est prolongé. Nous avons continué à prendre des maisons d’Ablain et à nettoyer les tranchées de la région, en faisant de nombreux prisonniers. Au nord de Neuville, nous avons arrêté une attaque.
Un taube, a lancé huit bombes sur Paris, dans le quartier du Champ-de-Mars; pas de victimes, dégâts insignifiants.
La poussée austro-allemande a faibli en Galicie. Les Russes ont repris heureusement l’offensive sur la rive gauche du San. Ils ont fait des prisonniers dans la région de Stryj; vers Opatow, l’ennemi demeure immobile.
Le roi d’Italie a décrété la mobilisation générale des troupes de terre et de mer. Il a mis en état de guerre les provinces du nord-est. Les ambassadeurs d’Allemagne et d’Autriche ont eu un suprême entretien avec M. Sonnino.
Une terrible collision a eu lieu à la frontière d’Écosse entre un train de voyageurs et un train utilitaire. Un grand nombre de soldats ont été tués.
Dans la presqu’île de Gallipoli, les troupes australiennes et néo-zélandaises ont infligé un échec aux Turcs.
Le roi de Grèce a subi une opération.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button